Gaap Kvlt

Void

(Monotype Records / Import)

 date de sortie

28/04/2014

 genre

Electronique

 style

Drone / Expérimental / Techno

 appréciation

 tags

Drone / Expérimental / Gaap Kvlt / Monotype Records / Techno

 liens

Monotype Records
Gaap Kvlt

 autres disques récents
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)

Après l’album de We Will Fail dont nous avons parlé il y a quelques semaines, voici avec Gaap Kvlt une nouvelle surprise purement électronique sur le label Monotype qui nous avait habitué jusque là à des productions plus portées sur des croisements entre musiques électroacoustiques et improvisations. Cet album n’est d’ailleurs pas un cas isolé puisqu’il était accompagné notamment par la sortie d’un Zbigniew Karkowski / Brian O’Reilly et d’un Schloss Mirabell dont nous vous parlerons peut-être très bientôt.

On découvre donc Gaap Kvlt avec cet album, mais on devra se contenter de sa musique pour le présenter. Les notes du label sont assez succinctes et ne parlent que d’un jeune et mystérieux artiste polonais qui, avant cet album n’avait produit qu’une cassette et deux mini-CD en vue de sa participation aux festivals Unsound et Trans:Visions. Tout comme We Will Fail, son travail est qualifié de techno expérimentale, mais l’ambiance est toute autre puisque sa musique est nettement plus calme, comparable à une dark ambient basée sur des drones graves et des percussions éparses aux teintes industrielles.
Le ton est donné dès Birth Of Golem, avec son drone de basses électroniques légèrement nasillardes et ses scintillements frétillants à la manière d’un stroboscope. Une belle introduction, lancinante et habitée, qui laisse déjà présager d’un très bel album. Le ton change un peu ensuite, en s’éloignant des classiques drones au profit d’une dark ambient plus riche et plus complexe. On pourra par contre regretter de retrouver tous les codes du genre sur Evaporate, entre souffles glacés, grognements monstrueux et tintements métalliques épars, bref tout ce qu’il faut pour vous plonger dans un film d’horreur, entre ambiance d’égouts et de sous-marin.

Si la suite reste généralement sur cette note ambient et sombre, le jeune musicien parvient à trouver son style en combinant nappes, drones lugubres, bruitages d’ambiance et percussions variées qui en font toute la particularité. Ça commence avec le bien nommé Inquietude qui marie des basses ronronnantes à quelques coups sourds et claquements aux consonances industrielles. Les influences techno sont lointaines, tout juste perceptibles dans ce jeu de percussions, souvent sèches mais sur un tempo alangui et parfois très répétitif (Ritual). Si l’on trouve le résultat inégal, on saluera la volonté de se renouveler, passant par exemple d’un Far à la construction rythmique bien trop appliquée, à un étonnant Peganum Harmala qui mêle grognements de basses monstrueuses avec une percussion acoustique de type darbuka puisque le Polonais a intégré dans son album plusieurs éléments (field recordings, instruments) provenant du moyen-orient ou des pays du Maghreb.
L’album s’achève un peu comme il a démarré, sur une tonalité particulièrement ambient mais bien personnelle puisque des drones et accords de violoncelle côtoie ici quelques nappes haut perchées, mystiques, grésillantes, métalliques et légèrement éraillées.

Si on trouve ici quelques erreurs de jeunesse, Void reste une excellente surprise de la part du label polonais, et Gaap Kvlt un artiste à suivre !

Fabrice ALLARD
le 25/03/2016

À lire également

Kim Cascone
The Knotted Constellation (Fourteen Rotted (...)
(Monotype Records)
Acker Velvet
Carbon & Chairs
(Monotype Records)
Bertrand Gauguet / Franz Hautzinger / Thomas (...)
Close Up
(Monotype Records)
If, Bwana | Dan Warburton
I Am Sitting In Phill Niblock’s Kitchen
(Monotype Records)