Trondheim Jazz Orchestra / Christian Wallumrød

Untitled Arpeggios And Pulses

(Hubro / Outhere Distribution)

 date de sortie

23/02/2016

 genre

Jazz

 style

Contemporain / Improvisation

 appréciation

 tags

Christian Wallumrød / Contemporain / Hubro / Improvisation

 liens

Hubro

 autres disques récents
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)

En ces temps de vinyles et cassettes triomphants, il est aussi surprenant que rassurant (pour ceux qui, comme nous, possèdent plusieurs centaines de disques-compacts) d’apprendre que certains albums sont encore conçus à destination de CD. En effet, pour son nouvel album, réalisé sur la commande d’un festival, Christian Wallumrød a composé une pièce longue d’une cinquantaine de minutes et destinée à être écoutée de bout en bout et d’un seul tenant. Fondée sur des séquences d’accords répétées sur chacune des quatre pistes de l’album, cette composition se donne, en apparence et dans ses dix premières minutes, comme une proposition de piano solo.

Cependant, en étant bien attentif, on perçoit, en arrière-plan, des sortes de vrombissements qui, progressivement, prennent de plus en plus d’importance. Prenant alors corps, ceux-ci se mutent pour laisser apparaître de véritables concours d’instruments : guitares électriques, clavecin, saxophone ténor joué de manière détimbrée ou encore batterie. Tous joués par les membres du Trondheim Jazz Orchestra (dont le bien connu Ivar Grydeland), ces instruments optent néanmoins pour un positionnement dans la lignée de ce que Wallumrød livre pour sa part, à savoir un jeu épuré, laissant de larges plages de respiration entre deux interventions et travaillant sur la superposition de leurs résonances respectives.

Poursuivant le mouvement et la montée en puissance, le troisième morceau voit l’espace sonore être davantage rempli, laissant libre cours à une forme davantage improvisée, avec tous les avantages (liberté de jeu, surprises en série) et inconvénients (caractère trop déstructuré, sentiment que chacun joue dans son coin) du genre. L’acoustique s’éloigne également un peu, permettant à l’électronique de se faire une place, tandis que, pour terminer, des claviers plus synthétiques font des entrées plus marquées et pas nécessairement très harmonieuses. Si la découverte, en concert, aurait probablement été plus intéressante, la retranscription sur disque de cette session, tenue en une seule journée, en juillet 2014, témoigne d’une belle créativité.

François Bousquet
le 05/04/2016

À lire également

Erik Honoré
Heliographs
(Hubro)
Huntsville
Pond
(Hubro)
Splashgirl
Hibernation
(Hubro)
1982
A/B
(Hubro)