De Toi à la Surface

 date

du 21/01/2016 au 10/04/2016

 salle

Le Plateau / FRAC Île-de-France,
Paris

 appréciation
 tags

Camille Blatrix / Jean-Pascal Flavien / Le Plateau / FRAC Île-de-France

 liens

Le Plateau / FRAC Île-de-France

 dans la même rubrique
du 23/06/2016 au 11/09/2016
Mika Rottenberg
(Palais de Tokyo)
du 08/06/2016 au 29/08/2016
Un Art Pauvre
(Centre Pompidou)
du 01/06/2016 au 15/08/2016
Melik Ohanian : Under Shadows
(Centre Pompidou)
du 14/05/2016 au 04/09/2016
Christian Hidaka : Desert Stage
(Grand Café)

Parmi les thématiques récurrentes des expositions collectives d’art contemporain, celle du changement de destination d’objets du quotidien est probablement l’une des plus courues. Sans forcément aller jusqu’à présenter un ensemble de ready-made, le Plateau s’y livre à son tour en réunissant une dizaine d’artistes qui ont en commun la volonté de partir d’objets reconnaissables et d’en développer une forme de narration autre que celle à laquelle on pense spontanément.

JPEG - 50.8 ko
Barbara Bloom - Absence-Presence
(courtesy de l’artiste)

Une fois passées les créations trop convenues (ces poussettes-cannes repliées et garnies d’attributs divers de Simon Dybbroe Møller, voire ces séquences de chaises et tables métalliques de Jean-Pascal Flavien), on relèvera que Karl Larsson, très présent dans le parcours, y disperse des interventions pas forcément toutes convaincantes mais qui trouve justement leur place au milieu de celles des autres plasticiens. À ce titre, on appréciera davantage les propositions, proches de l’installation, dans lesquelles plusieurs objets sont réunis pour former un espace véritable. Ainsi, Shelly Nadashi compose un ensemble fait de carreaux d’argile accrochés sur des carreaux de faïence, à proximité desquels sont placés un bol en argile et une petite fontaine à eau du même matériau. Le triptyque évoque alors aussi bien la reconstitution d’une salle d’une maison antique que l’esquisse d’une salle de bain moderne. Plus loin, la suite d’ombres chinoises de supports divers (pied d’appareil photo, pupitre, chevalet) tous dépourvus de ce qu’ils sont censés recevoir, mise en regard de photographies de certains de ces objets, crée un intéressant dialogue que figure bien le titre de cette œuvre de Barbara Bloom (Absence-Presence).

JPEG - 51.5 ko
Vue de l’exposition

Avec ses trois compositions photographies d’objets aux couleurs non traditionnelles (un ourson bleu, des outils colorés), Christian Boltanski se situe dans une démarche de critique du quotidien qu’on retrouvera plus loin avec les deux sculptures de Judith Hopf. Semblables à des bancs publics design, elles prennent, en réalité, des poses anthropomorphiques et se veulent une représentation des poses non naturelles que l’on prend lorsqu’on utilise un ordinateur portable. Même simplicité et même réussite avec Camille Blatrix qui expose deux objets qui nous paraissent familiers (mécanisme visible, bouton-poussoir) mais qui ne ressemblent à rien de ce que l’on connaît. Plutôt que de lourdement s’emparer d’un objet connu pour le détourner vers quelque chose d’inconnu, le Français prend des matériaux basiques, confectionne un ustensile nouveau et le présente comme s’il nous était familier. Idéal pour régénérer un format d’exposition trop rebattu.

François Bousquet
le 04/04/2016

À lire également

du 1/12/2008 au 10/1/2009
Phoenix vs Babel
(Fondation d’entreprise)
du 10/09/2014 au 31/10/2014
L’époque, les humeurs, (...)
(Fondation d’entreprise)
du 09/12/2010 au 20/02/2011
Prospective XXIe Siècle
(Le Plateau / FRAC Île-de-F)
du 12/12/2013 au 23/02/2014
Alejandro Cesarco : (...)
(Le Plateau / FRAC Île-de-F)