Library Tapes

Escapism

(Auetic / Import)

 date de sortie

26/02/2016

 genre

Electronique

 style

Ambient / Néo-Classique

 appréciation

 tags

Ambient / Auetic / David Wenngren / Forestflies / Library Tapes / Néo-Classique

 liens

Library Tapes
Forestflies
David Wenngren
Auetic

 autres disques récents
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)

Sur son précédent effort, Library Tapes avait convié Julia Kent sur quatre morceaux. Pour Escapism, le Norvégien sollicite la violoncelliste sur l’intégralité de l’album, faisant de l’États-unienne la seule convive d’un disque assez ramassé (dix titres pour vingt-cinq minutes), constat plutôt étonnant quand on se rend compte qu’il s’agit de la première publication du musicien depuis trois ans et demi (si on excepte une compilation parue uniquement en version numérique).

Comme souvent avec une telle suite de pistes courtes, une frustration certaine naît, comme sur Running By The Roads, Running By The Fields qu’on aimerait bien voir se dérouler au-delà de ses deux minutes, séduit que l’on est par la conjonction entre le clavier de David Wenngren et les cordes de Julia Kent. De manière plus générale, dans un album recentré sur une forme de néo-classique contemplatif par rapport à quelques disques précédents de Library Tapes, le dialogue entre le violoncelle et les instruments joués par Wenngren (piano et célesta) se fait particulièrement probant, suffisamment émouvant sans pour autant tirer trop ostensiblement dans cette direction (revers positif de la brièveté des morceaux) et assurément prenant (Tristesse/Escapism).

Quand le célesta fait son apparition, le raffinement du toucher rend l’ensemble encore plus délicat (Achieving Closure) tandis que la quasi-absence de composantes électroniques ne gêne nullement et permet de se concentrer sur les instruments et leur alliance mélodique touchante (Feathers). Sans véritablement se mettre tour à tour en avant, Wenngren et Kent interviennent plutôt sur un pied d’égalité, si bien que ce très bel album aurait même pu être présenté, sur sa pochette, comme réalisé par les deux musiciens.

François Bousquet
le 13/04/2016

À lire également

Library Tapes
Feelings For Something Lost
(Resonant)
V/A
Silva
(Miasmah)
Library Tapes
Sun Peeking Through
(Auetic)
20/11/2007 & 22/11/2007
Library Tapes / Sylvain
(Java)