Sur le Motif

 date

du 18/02/2016 au 30/04/2016

 salle

Maison d’art Bernard Anthonioz,
Nogent-sur-Marne

 appréciation
 tags

Jason Glasser / Jessica Warboys / Maison d’art Bernard Anthonioz / Xavier Antin

 liens

Maison d’art Bernard Anthonioz
Jason Glasser

 dans la même rubrique
du 03/02/2017 au 08/05/2017
Emmanuel Saulnier : Black Dancing
(Palais de Tokyo)
du 28/03/2017 au 06/05/2017
Rien ne nous appartient : Offrir
(Fondation d’entreprise Ricard)
du 10/02/2017 au 23/04/2017
Thomas Huber : L’Imagination au Pouvoir
(HAB Galerie)
du 19/01/2017 au 16/04/2017
Strange Days
(Le Plateau / FRAC Île-de-France)

Afin de fêter les dix ans de la Maison d’Art Bernard Anthonioz, le lieu nogentais propose une sorte de forme compilatoire, en sollicitant des artistes ayant exposé en ses murs au cours de cette décennie avec, très majoritairement, des œuvres déjà présentées mais ayant pour thème le bâtiment et son environnement. Il est vrai que la bâtisse du XVIIe siècle est suffisamment marquante pour inspirer les créateurs, tout comme peuvent aussi l’être la bibliothèque et le parc de dix hectares qui l’entoure. Sans trop verser dans un caractère autocentré ou narcissique, l’exposition nous offre un voyage, au cœur même de l’édifice et dans son histoire, ancienne comme récente. Pour la récente, on est ravi de retrouver la vidéo À l’étage de Jessica Warboys, vue lors de sa monographie en ses lieux, alors que pour l’ancienne, Anne-Lise Broyer va chercher des références aux sœurs Madeleine et Jeanne Smith, respectivement propriétaires de cette maison et de la maison voisine au début du XXe siècle, avec sa photographie d’un portrait de Jeanne peint par sa sœur, trouvé dans la bibliothèque.

JPEG - 114.6 ko
Catherine Poncin - Faux-Semblants

Comme Jessica Warboys, plusieurs artistes ont été fascinés par la bibliothèque de la Maison et ses trésors : Anne-Lise Broyer y a donc trouvé cette peinture, Frédéric Teschner est parti de couvertures de livres, et Harmen Liemburg d’un magazine, pour réaliser des sérigraphies alors que Catherine Poncin saisit une photo issue d’un album de famille pour confectionner des tirages sur caissons lumineux. Représentant le parc de la Maison, ces tirages témoignent de l’attachement des invités pour cet espace vert puisque Natascha Sadr Haghighian y situe sa vidéo dans laquelle les branches et troncs d’arbres semblent bouger tous seuls, Xavier Antin élabore une toile de lin à partir d’éléments floraux, Jason Glasser documente son installation River (la tonte d’une partie de la pelouse, pour faire surgir un chemin en forme de rivière) et Mimosa Echard en a rapporté des vestiges d’un feu de camp, à présent disposé au milieu d’une salle.

JPEG - 102.4 ko
Vue de l’exposition

L’environnement de la Maison d’Art, c’est aussi la ville de Nogent-sur-Marne même, et notamment la présence d’Antoine Watteau, mort dans la ville du Val-de-Marne. Mimosa Echard peut ainsi maculer de peinture des cartes postales du célèbre Pierrot et Tamar Guimarães & Kasper Akhøj ont donné une fête intitulée The Last Days of Watteau. Avec tout ce matériel et puisqu’il n’est pas possible au public ni de parcourir la bibliothèque, ni d’arpenter le parc, les artistes nous y emmènent. Toutefois, l’expérience de visite ne sera jamais tout à fait la même et on ressort alors avec le sentiment qu’a été réactivée la frustration déjà ressentie ici.

François Bousquet
le 21/04/2016

À lire également

du 19/01/2017 au 16/04/2017
Strange Days
(Le Plateau / FRAC Île-de-F)
du 01/06/2011 au 17/07/2011
Jason Glasser : Heads Up
(Maison d’art Bernard (...))
du 07/09/2013 au 20/10/2013
Lina Viste Grønli : (...)
(Maison d’art Bernard (...))
du 28/02/2014 au 11/05/2014
Bruno Peinado : L’Écho /
(HAB Galerie)