Ytamo

Mi Wo

(Someone Good / Import)

 date de sortie

18/03/2016

 genre

Electronique

 style

Electronica / Pop

 appréciation

 tags

Electronica / Pop / Someone Good / Ytamo

 liens

Someone Good

 autres disques récents
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)
Dakota Suite | Vampillia
The Sea Is Never Full
(Karaoke Kalk)

Alors que Someone Good nous avait plutôt habitué à des disques d’ambient plus ou moins expérimentale, c’est avec un peu de surprise que se déroule l’écoute de Mi Wo puisque l’album réalisé par Ytamo se compose de huit morceaux d’electronica-pop. Ainsi, le long-format se fait assez typique de ce qu’une Japonaise peut produire, avec ses sonorités gentiment enfantines, son atmosphère doucereuse, ses composantes parfois sautillantes, son chant présent sur quelques pistes et ses climats primesautiers.

Plutôt rafraîchissant en ce qu’il tranche avec les autres publications du label australien, le disque résulte, apprend-on, de la rencontre entre Lawrence English, gérant de Room40 (qui encadre aussi Someone Good), et Ytamo  : en première partie de l’Australien, la Japonaise se produisit lors d’une soirée à Osaka et English fut particulièrement impressionné par sa prestation. Restait ensuite à concrétiser cette entrevue par l’intermédiaire de cet album tout à fait agréable à l’écoute, bien qu’assez convenu dans son dispositif d’ensemble et dont la principale originalité est, on l’a précisé, de paraître sur Someone Good.

Ceci posé, il faut admettre qu’Ytamo sait très bien intégrer des matériaux électroniques (petites rythmiques en quasi-cliquetis, micro-boucles) et doser sa contribution vocale, souvent cantonnée à une phrase répétée, comme s’il s’agissait d’une itération musicale supplémentaire. Plus encore, elle peut, sur le caudal Sensorial Aera, par exemple, s’aventurer vers des terrains aux consonances un peu plus futuristes. Si nous ne sommes donc pas certains de revenir vers Mi Wo ou Ytamo à l’avenir, ces quarante minutes s’écoutent assurément sans déplaisir.

François Bousquet
le 13/05/2016

À lire également

FilFla
FlipTap
(Someone Good)
aus
Light In August, Later
(Someone Good)
Lullatone
The Bedtime Beat
(Someone Good)
Andrew Tuttle
Fantasy League
(Someone Good)