Cyril Secq & Orla Wren

Branches

(Dronarivm / Import)

 date de sortie

25/03/2016

 genre

Electronique

 style

Folk / Minimal

 appréciation

 tags

Cyril Secq / Dronarivm / Folk / Minimal / Orla Wren

 liens

Orla Wren
Dronarivm

 autres disques récents
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)

Appelé à intervenir à la guitare sur un album d’Orla Wren, Cyril Secq a souhaité prolonger sa collaboration avec le musicien basé en Écosse autour d’un véritable album en duo. Composé à partir de pistes de travail que le Français avait mis de côté pour un éventuel album solo (qui serait venu en marge d’Astrïd), Branches fait partie de ses disques où chaque intervenant a enregistré individuellement ses participations, mises ensuite en commun.

Pour autant, les huit morceaux de l’album témoignent d’une belle rencontre, la guitare acoustique de Cyril Secq (majoritairement utilisée comme instrument de base) étant posée sur une texture faite de sons micro-électroniques produits par Orla Wren. Même dans un contexte où la six-cordes du Français est prépondérante, la dimension néo-classique ou folk du propos ne se fait jamais trop ostentatoire, jamais démonstrativement virtuoise, stimulée qu’elle est par les field recordings et autres traitements de Tui. La grâce un peu fragile de l’ensemble se trouve ainsi construite, suffisamment assise pour être assurée, mais aussi délicate et ténue, à l’image de ce petit morceau de branche de bois, glissé dans le coffret paraissant en édition limitée.

Sur la durée (quoique courte, avec ses trente-quatre minutes) de l’album, on pourra néanmoins objecter qu’une certaine répétition se fait jour, les arpèges et notes détachées, en finger-picking, de Cyril Secq se faisant assez proches, tandis que les grésillements et incursions d’Orla Wren revenant presqu’à chaque fois sous les mêmes atours. Cette impression peut se trouver corroborée par des intitulés sans grande originalité (Première Branche, Deuxième Branche, Troisième Branche, etc…) mais la capacité du duo à tordre l’habituel canevas folk ou néo-classique emporte néanmoins l’adhésion et trouve un bel accomplissement avec le morceau final, dans lequel sont incorporés davantage de matériaux.

François Bousquet
le 23/05/2016

À lire également

Orla Wren
Soil Steps
(Oak Editions)
V/A
15 Shades of White
(Dronarivm)
Astrïd
Butterfly In The Snowfall
(Home Normal)