Chris Abrahams

Fluid To The Influence

(Room40 / Import)

 date de sortie

08/04/2016

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Chris Abrahams / Room40

 liens

Room40

 autres disques récents
Matt Christensen
Honeymoons
(Miasmah)
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)

Conservant un rythme de sortie triennal pour ses publications solos (tandis qu’à côté, il propose plusieurs collaborations, notamment avec Alessandro Bosetti), Chris Abrahams livre un nouveau disque pour Room40, se situant dans la continuité de ses deux prédécesseurs, avec une musique électronique faite aussi bien d’incursions expérimentales (glitchs et triturations) que d’apports plus mélodiques et lumineux (piano, orgue).

Au sein d’un même titre, l’Australien peut ainsi basculer d’un versant à l’autre, prenant un peu l’auditeur par surprise (One-Liter Cold Laptop). Effet identique quand, à la suite d’un titre de cet acabit, se terminant par des vrillements sonores, Abrahams enchaîne avec une pièce dans laquelle il opère au piano solo (Scale Upon The Land). Lancé sur ces fondements, Fluid To The Influence se développe sans que, jamais, on ne puisse deviner ce qui va être offert pour le morceau suivant ou bien dans le déroulé même d’une piste.

Ce mécanisme permet à Chris Abrahams, quand il opte pour l’un ou l’autre de ces volets de s’éloigner de leurs écueils  : ni trop excluant et abrasif quand les expérimentations sont en avant, ni trop poseur quand il s’agit du piano. Un souffle d’arrière-plan vient, ainsi, perturber les délicats égrénés du clavier (Clung, Eloquent) ou les arpèges de guitare (Rust And Comet) et des notes perlées peuvent parcourir As Tranquil As An Apple tandis que diverses percussions sont frappées. Mais l’écoute de l’album peut également virer à une forme d’épreuve lorsque l’orgue se met à opérer de manière très psyché, répétant en boucle les mêmes notes avec un jeu très rapide (Trumpets Of Bindweed). Variété et renouvellement constituent donc les maître-mots de cette nouvelle convaincante livraison de Chris Abrahams.

François Bousquet
le 27/05/2016

À lire également

John Chantler
Even Clean Hands Damage The Work
(Room40)
Alessandro Bosetti & Chris Abrahams
A Heart that Responds from Schooling
(Unsounds)
22/10/2015
Alessandro Bosetti (...)
(Instants Chavirés)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)