Dalot

Mutogibito

(n5MD / Import)

 date de sortie

22/04/2016

 genre

Electronique

 style

Electronica / Post-Rock

 appréciation

 tags

Dalot / Electronica / n5MD / Post-Rock

 liens

n5MD
Dalot

 autres disques récents
Arve Henriksen
Towards Language
(Rune Grammofon)
Sóley
Endless Summer
(Morr Music)
A-Sun Amissa
The Gatherer
(Consouling Sounds)
Stephan Meidell
Metrics
(Hubro)

Lorsqu’avait paru, fin 2014, un EP avec plusieurs remixes de l’un des morceaux de son deuxième long-format, on pensait que Dalot allait rapidement livrer un nouvel album, profitant de l’exposition donnée par ce format court. En réalité, il aura donc fallu attendre un an et demi pour que Mutogibito ne soit publié, troisième effort de la Grecque, qui la voit poursuivre l’évolution entamée avec son prédécesseur.

De fait, après un premier disque assez mélancolique et synthétique, et un suivant situé entre shoegaze et post-rock, cette nouvelle livraison aborde plus frontalement encore ce dernier style musical. De la présence encore plus affirmée de la batterie au travail sur la longueur (cinq pistes sur huit dépassent les sept minutes), des guitares en trémolo aux constructions de chaque morceau, de l’inévitable instrument aux lames en métal chargé de la mélodie aux répétitions de la même phrase musicale, apparaît clairement la volonté de proposer un post-rock, certes en partie électronisé, mais véritablement ancré dans les canons du genre (Tear, Inside Visible, Lift).

Entre deux plages clairement tournées vers cet horizon, des respirations ambient, plutôt sombres, sont mises en place par Maria Papadomanolaki, portées par un piano un peu cabossé, des souffles d’arrière-plan et un travail sur les textures (Interlude Nocturne et Interlude Nocturne II). Passé ces intermèdes, on replonge ensuite, avec appétit et intérêt, dans les développements post-rock, au gré des relances assurées par la section rythmique (Arrival), avant de conclure par une ballade chantée par la Grecque, peut-être annonciatrice d’une nouvelle direction musicale pour le prochain disque.

François Bousquet
le 13/06/2016

À lire également

To Destroy A City
s/t
(n5MD)
Arc Lab
No Spectre
(n5MD)
ent
Welcome Stranger
(n5MD)