Ritornell

If Nine Was Eight

(Karaoke Kalk / La Baleine)

 date de sortie

29/04/2016

 genre

Jazz

 style

Electronica / Jazz

 appréciation

 tags

Electronica / Jazz / Karaoke Kalk / Ritornell

 liens

Ritornell
Karaoke Kalk

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Ainsi que ces pages avaient pu le souligner lors de la première evocation du duo Ritornell (sur une compilation, il y a dix ans), il ne faut pas confondre les Autrichiens avec le label allemand. Si leur germanophonie est commune, la sous-structure de Mille Plateaux opéra dans un champ circonscrit autour de l’électronique minimale et expérimentale alors que le groupe part d’une base jazz pour y adjoindre quelques éléments synthétiques.

Avec leur troisième album, Richard Eigner et Roman Gerold poursuivent dans cette voie, composant des titres aux thèmes mélodiques affirmés et interprétés tantôt par un piano, tantôt par un vibraphone, une guitare ou un marimba. Sur ce fondement assez suave, les deux musiciens convient, d’une part, quelques invités de cette même sphère (un joueur de tuba, un saxophoniste, un percussionniste, un flûtiste et un autre percussionniste) et sollicitent, d’autre part, des incursions électroniques : petites rythmiques, micro-glitchs, souffles ou traitements plus fouillés (comme dans le sombre et torturé Take The Last Train To The Coast).

Cette mise en commun se fait, certes dans une ambiance assez cérébrale, mais avec suffisamment de liberté pour se laisser aller à quelques passages proches de l’improvisation (Silence Of The Sirens) ou pour accueillir des chanteuses sur deux titres (Old People et Book Of Now) et un chanteur sur un troisième (Sleeping Alone). En toute hypothèse, et bien que l’électronique soit présente par les truchements mentionnés, l’ensemble demeure majoritairement dans une veine jazz puisque, par exemple, les frappes sèches sur la caisse claire peuvent avantageusement relayer les pulsations électroniques et apporter aussi leur écot en matière d’interventions syncopées. Il advient, cependant, que, sur une piste ou l’autre, Ritornell fasse le choix de se cantonner dans un jazz plus traditionnel alliant, par exemple, piano et saxophone (A Memory Of Athens).

François Bousquet
le 16/06/2016

À lire également

Quentin Sirjacq
Far Islands And Near Places
(Karaoke Kalk)
Emanuele Errante
Time Elapsing Handheld
(Karaoke Kalk)
Channel In Channel Out
The Author and The Narrator
(Karaoke Kalk)
Dakota Suite & Quentin Sirjacq
There Is Calm To Be Done
(Karaoke Kalk)