Slow Steve

Adventures

(Morr Music / La Baleine)

 date de sortie

06/05/2016

 genre

Electronique

 style

Electro / Pop

 appréciation

 tags

Electro / Morr Music / Pop / Slow Steve

 liens

Morr Music

 autres disques récents
Matt Christensen
Honeymoons
(Miasmah)
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)

Un an presque jour pour jour après Steps, EP jugé à l’époque trop court pour se faire une véritable idée de la valeur de Slow Steve et alors que, dans l’intervalle, nous avons pu voir le Français sur scène, arrive Adventures, premier long-format de Rémi Letournelle. Sans grande surprise, cet album se situe dans la lignée électro-pop chantée que le musicien a déjà pu nous présenter, mais avec un ensemble probablement davantage porté sur la pop et moins enclin à nous faire dodeliner de la tête.

Le temps semble, en effet, s’être un peu alangui tandis que les instrumentations paraissent bénéficier de l’expérience scénique du projet, et s’envisager comme véritablement l’œuvre d’un groupe. Il s’ensuit des incursions très indie-pop, morceaux qu’on pourrait imaginer sur des disques d’ノtats-uniens rompus aux titres à écouter en cabriolet, la planche de surf à l’arrière et les cheveux au vent (Bali). Mais avoir fréquenté (pour deux albums) et fréquenter encore (pour des concerts) Fenster emmène également Slow Steve vers des rivages très psyché, parfois encombré de références 70’s  : synthé dégoulinant, psychédélisme affiché, parlé-chanté (Josephine I) et impression diffuse d’écouter une musique « délavée  » (Red Wool). De même, le timbre de Letournelle fait toujours montre des mêmes faiblesses, notamment quand il s’évertue à opérer dans les graves (Veterans).

Pour autant, admettons qu’il s’agit là de parti-pris qui, s’ils n’ont pas nos préférences, s’avèrent assumés et exécutés comme tels. Comme souvent, il faut alors attendre des développements un peu plus conséquents (les six minutes du caudal Foam Shapes, par exemple) pour tenter quelque chose d’un peu plus aventureux, enfin à l’image de ce que le titre de l’album laissait augurer.

François Bousquet
le 05/07/2016

À lire également

V/A
Hotel Stadt Berlin
(a.d.s.r., City Centre Offices, Din, Hey Records, Lux Nigra, Morr Music)
12/02/2016
Soirée Morr Music : (...)
(Petit Bain)
Telekinesis
Telekinesis !
(Morr Music)
Sóley
Krómantík (EP)
(Morr Music)