Erlend Apneseth Trio

Det Andre Rommet

(Hubro / Outhere Distribution)

 date de sortie

14/06/2016

 genre

Jazz

 style

Improvisation

 appréciation

 tags

Erlend Apneseth Trio / Hubro / Improvisation

 liens

Hubro

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Le violon Hardanger est bien connu des amateurs de la scène jazz improvisée de Norvège puisque c’est l’instrument qu’affectionne Nils Økland, musicien déjà évoqué à plusieurs reprises sur ces pages. Dans cette lignée, d’autres violonistes se sont lancé et ont pu émerger via des labels comme Hubro qui, précisément, publie le nouvel album d’Erlend Apneseth. Après un premier album en solo, l’intéressé s’entoure d’un guitariste et d’un percussionniste pour un format en trio assez singulier.

Format en trio sur le papier mais, peut-être pour faire le lien avec sa carrière solo, le morceau d’ouverture voit Apneseth opérer en solitaire, dans un exercice de travail à l’archet qui s’installe un peu trop longuement (Trollsuiten). Plus loin, on l’entendra agir en pizzicati (Dialog, puisque deux pistes de son violon Hardanger échangent entre elles), pour un résultat plus pertinent. Ce schéma est réactivé quelques morceaux plus loin, mais avec une piste en pizzicati et l’autre à l’archet, créant une savoureuse conversation (le morceau-titre).

De même, quand Øyvind Hegg-Lunde et Stephan Meidell rejoignent Apneseth, l’ensemble prend une tournure tout à fait intéressante, marquée par une capacité à intégrer des sonorités moins aiguës (les basses et les composantes électroniques de Meidell, les roulements de toms de Hegg-Lunde) ou des ruptures nées du jeu très détaché et « free  » du batteur (le très bon Sapporo, Draum Om Regn). Plus encore, sur Magma, les instruments des trois Norvégiens prennent davantage de corps, faisant approcher leur alliage de terres post-rock, voire drone (travail sur la répétition, lourdes basses, tête de cymbale frappée de manière métronomique), soit un résultat qu’on n’aurait jamais imaginé entendre sur un disque comme celui-ci.

François Bousquet
le 08/08/2016

À lire également

Finland
Rainy Omen
(Hubro)
Frode Haltli
Vagabonde Blu
(Hubro)
Huntsville
Pond
(Hubro)
Trondheim Jazz Orchestra / Christian Wallumrød
Untitled Arpeggios And Pulses
(Hubro)