Zavoloka

Volya

(Kvitnu / Import)

 date de sortie

13/08/2014

 genre

Electronique

 style

Electronica / Expérimental / Industriel

 appréciation

 tags

Electronica / Expérimental / Industriel / Kvitnu / Zavoloka

 liens

Zavoloka
Kvitnu

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Les habitués de ces pages doivent déjà la connaître puisque nous avons déjà parlé d’un certain nombre de productions de l’Ukrainienne, que ce soit sur le label Kvitnu dans lequel elle est fortement impliquée, ou avant chez Nexsound avec l’album Plavyna publié en 2005. Il nous est arrivé de faire l’impasse, de trouver quelques productions un peu plus faibles, mais c’est toujours un plaisir de la retrouver, d’autant plus que ses sorties semblent s’espacer.

Pour preuve, ce Volya qui n’est qu’un EP sorti durant l’été 2014, est sa dernière production en date. C’est court, 3 titres seulement pour un gros quart d’heure dont on profitera de chaque seconde. Ce que l’on appréciera tout particulièrement ici, c’est le choix des morceaux qui donnent un bel aperçu du travail de Kateryna Zavoloka, avec un panel assez large tout en restant très cohérent. On démarre donc avec un Vilna sombre, aux sonorités un peu cheap, avant de voir exploser une rythmique lourde, aux influences industrielles. Ne suivant aucun schéma donné, l’Ukrainienne joue sur une cassure à mi-parcours, un flottement expérimental avant de basculer vers une mélodie cristalline d’une finesse inouïe. Le jour et la nuit dans une même pièce.
Le même principe est utilisé sur Syla à l’intro expérimentale avant de lancer une batucada industrielle sur une pluie de grésillements et quelques basses nasillardes. C’est au 2/3 de la pièce que la rupture opère cette fois et projette l’auditeur dans un vide sidéral représenté par quelques nappes spatiales et coups d’éclats orchestraux.

On termine avec Slavlennya dont les rebondissements grésillants nous rappellent d’abord le Them de LFO. Zavoloka oriente décidément cet EP vers un style assez dur, conviant ici des basses tournoyantes, ronronnantes, pendant qu’un amas de bruitages semble s’organiser en une rythmique un peu plus classique. Il est alors l’heure de la cassure avec l’arrivée d’une superbe mélodie dans le plus pur style electronica. Fine, aérée, lumineuse, superbe conclusion à un très bel EP.

Fabrice ALLARD
le 18/07/2016

À lire également

Zavoloka
Svitlo
(Kvitnu)
Vitor Joaquim
Filament
(Kvitnu)
Sturqen
Praga
(Kvitnu)
Sturqen
Piranha
(Kvitnu)