MJ Guider

Precious Systems

(Kranky / Differ-ant)

 date de sortie

15/07/2016

 genre

Rock

 style

Slowcore / Space Rock

 appréciation

 tags

Kranky / MJ Guider / Slowcore / Space Rock

 liens

Kranky

 autres disques récents
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)

À l’affut (et très souvent pour le meilleur, cet album-ci le prouve à nouveau) des musiciennes combinant chant, guitares et réverbération (après Jessica Bailiff, Valet ou Grouper), Kranky a posé son regard sur MJ Guider. Ce groupe mené par Melissa Guion, auteur d’une cassette il y a deux ans sur Constellation Tatsu, trouve, ici, un label apte à lui donner un plus large écho. Devenu trio pour cet album, après avoir été le projet solo de la musicienne de la Nouvelle-Orléans, MJ Guider officie donc dans ce registre entre space-rock et slowcore, dans lequel les guitares sont grattées, le chant éthéré et les boîtes à rythmes convoquées.

Précisément, c’est bien lorsque tous ces éléments sont sollicités que la formation se fait le plus convaincante (Lit Negative, White Alsatian, Fiction Control ou, dans un répertoire plus mélancolique Their Voices Clearing Now). En revanche, lorsqu’elle propose un morceau arythmique, MJ Guider se contente un peu de mettre en place quelque chose d’évaporé mais sans véritable consistance (Surfacing First), a fortiori quand la piste se trouve limitée à moins de deux minutes (Second Surface). Certes certains des titres évoqués en premier peuvent-ils risquer de s’égarer dans une tonalité un peu « robotisante », probablement due au caractère très mécanique de la drum machine Roland R-8 (White Alsatian), mais ils font état d’une compacité et d’une tension que ne présente pas nécessairement l’autre versant du disque.

On retrouve néanmoins, sur ces morceaux arythmiques, quelques pièces touchantes, à l’image de Former Future Beings et de son piano, mais c’est évidemment aidés de rythmiques que les États-uniens développent dix minutes de lent déploiement sur Evencycle. Plutôt singulier, à l’aune de la structure du reste de Precious Systems, ce titre met en boucle une phrase unique de Melissa Guion tandis que l’instrumentation monte progressivement en puissance, mais sans jamais aller jusqu’à submerger le timbre de la jeune femme.

François Bousquet
le 24/08/2016

À lire également

Windy & Carl
We Will Always Be
(Kranky)
Christina Vantzou
N° 2
(Kranky)
Steve Hauschildt
Tragedy & Geometry
(Kranky)
Grouper
Ruins
(Kranky)