Will Samson

Lua (EP)

(12k / Internet)

 date de sortie

27/07/2016

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

12k / Ambient / Will Samson

 liens

12k
Will Samson

 autres disques récents
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)

Membre un temps de Fenster, Will Samson a récemment quitté le groupe allemand pour déménager au Portugal et consolider sa carrière en solitaire, (bien) engagée depuis 2011 avec déjà trois albums (sur Plop, Karaoke Kalk et Talitres) et autant d’EP publiés. Compte tenu de ce parcours, c’est un peu une surprise de le retrouver sur 12k, même si l’on apprend également qu’à la suite d’une blessure à la bouche et aux dents, il se résolut à enregistrer un disque instrumental, souhaitant appréhender la simple démarche de prendre ses instruments et de lancer, tout bêtement, son enregistreur. Ce protocole créatif explique alors la présence de cette publication, uniquement disponible en format digital, sur le label new-yorkais, avide de ce type de proposition, entre ambient et impressionnisme.

Cassettes pré-enregistrées et véritables instruments sont alors convoqués pour créer cinq morceaux à la coloration claire-obscure, parfois illuminés par des touches de piano ou la présence de cordes et parfois plus troubles lorsque les textures se font tremblotantes. Dans la lignée du visuel de cet EP (œuvre de Gregory Euclide), noirceur et éclaircies se mêlent donc, sur une surface aussi fêlée que l’était le visage de Will Samson. Comme souvent, le travail sur l’oscillation et le flux et reflux permet de faire voyager l’auditeur dans l’imaginaire de l’auteur, de l’envelopper et de susciter une émotion rentrée, mais bien présente.

Présent aussi, mais de manière discrète, Benoit Pioulard fut invité par Samson sur You Are The Ocean, morceau sur lequel il se fond parfaitement dans l’ambient clairsemée de l’Anglais. Même si le morceau-titre, placé en fin de disque cherche un peu trop l’émotion, avec ses cordes samplées, Samson nous fait presque regretter d’avoir limité son ambition à un EP, effort probablement trop court pour pleinement profiter de son propos.

François Bousquet
le 31/08/2016

À lire également

Machinefabriek + Stephen Vitiello
Box Music
(12k)
Ryuchi Sakamoto + Taylor Deupree
Disappearance
(12k)
Taylor Deupree
Faint
(12k)
Savvas Ysatis & Taylor Deupree
The Sleeping Morning (EP)
(12k)