Benjamin Finger

Mood Chaser

(Digitalis Limited / Internet)

 date de sortie

20/10/2014

 genre

Electronique

 style

Expérimental / Folk

 appréciation

 tags

Benjamin Finger / Digitalis Limited / Expérimental / Folk

 liens

Benjamin Finger
Digitalis Limited

 autres disques récents
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)

Plus le temps passe et plus Benjamin Finger, que l’on commence pourtant à bien connaître, nous surprend. D’une part il multiplie les sorties en élargissant la liste des labels producteurs (Time Released Sound, Shimmering Moods Records, Eilean Rec.), et d’autre part il brouille les pistes en explorant de nouveaux genres musicaux ou en mettant l’accent sur l’expérimentation comme sur The Bet (Watery Starve, 2014) sur lequel nous avons finalement fait l’impasse au profit de ce Mood Chaser publié chez Digitalis Limited.

Digitalis Limited est une division du label Digitalis Recordings qui ne propose que des sorties au format cassette et en édition limitée. Cet album d’une quarantaine de minutes se réparti ainsi équitablement avec 4 pistes par face d’une musique avant tout électronique et plutôt expérimentale. C’est en tout cas la production la plus pointue de Benjamin Finger que nous ayons évoqué sur ces pages, et on s’en rend compte très rapidement avec un Dwarf Palms particulièrement abstrait, formé de collages divers, bruitages, voix fredonnées, bribes rythmiques qui nous laissent une impression étrange de flottement chaotique.
Construit de façon assez linéaire, c’est sur la longueur que le style change, progressivement. Ainsi Saguaro Cactus reste d’abord très proche du titre d’ouverture avant d’intégrer quelques sonorités un peu vintages et répétitives, boucles de basse et claquements rythmiques qui annoncent l’excellent Odd Infinitum. On est plus proche ici d’une sorte d’electronica influencée par le krautrock et la techno minimale, bouillonnante et toujours parsemée d’étranges petits bruitages venus d’un autre temps. Alors que l’accent est mis sur les cassures, les collages abruptes, c’est tout en fluidité que ce termine cette première face avec un Nicotin Weather qui tient avant tout d’une electronica ambient bien affirmée.

Face B, on repart avec quelque chose de très abstrait, à la fois dense et bouillonnant, des éléments qui se construisent et s’effacent, donnant l’impression de zapper entre différentes radios (Moonlight Coma) et de tomber parfois sur des extraits de morceaux plus conventionnels. Le liant se forme ensuite sur Elfin Geezer avec des boucles, probablement des cordes jouées à l’envers, qui englobent et créent une certaine distance avec un amas de bruitages abscons toujours très présents. Comme sur la première face, le troisième titre est celui de la rupture avec cette fois une étonnante rythmique technoïde qui doit cohabiter avec les mêmes collages expérimentaux et tonalités entêtantes de mélodica.
Le dernier titre est celui de l’apaisement avec une intro toute en douceur et des abstractions qui restent légères, entre résonances métalliques, vocalises mises en boucle et petits claquements rythmiques qui concluent cet album autour d’une ambient douce et expérimentale.

Mood Chaser est un album varié, souvent étonnant mais qui trouve sa cohérence dans ces expérimentations sonores à base de collages mêlant sonorités concrètes et tonalités mélodiques. Ni véritablement ambient, ni musique de danse, cet album pourtant bien électronique se place plutôt du côté des musiques tribales et de la folk scandinave. Une séduisante curiosité.

Fabrice ALLARD
le 05/09/2016

À lire également

Benjamin Finger
For You, Sleepsleeper
(How is Annie Records)
Benjamin Finger
Woods of Broccoli
(How is Annie Records)
Beneva vs. Clark Nova
Dramadadatic
(Fenêtre Records, How is Annie Records)
Benjamin Finger
Listen to my nerves hum
(Time Released Sound)