Teruyuki Nobuchika

Still Air

(Oktaf / Import)

 date de sortie

02/09/2016

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Oktaf / Teruyuki Nobuchika

 liens

Oktaf
Teruyuki Nobuchika

 autres disques récents
Matt Christensen
Honeymoons
(Miasmah)
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)

Après deux premiers albums parus sur Schole et Nature Bliss, c’est en Europe que Teruyuki Nobuchika puisqu’Oktaf (le label géré par Marsen Jules) l’accueille pour son nouveau long-format. Présenté comme tel, Still Air ressemble pourtant davantage à un gros EP (ou un mini-album, c’est selon) avec ses huit morceaux pour vingt-sept minutes, format qui, probablement, le dessert. En effet, et ces pages ont souvent eu l’occasion de le souligner, l’ambient composite, faite de textures plutôt réduites et de composants expérimentaux (souffles, oscillations), s’accommode davantage d’une expression dans la durée que de fragments de trois ou quatre minutes.

Une nouvelle fois, ce disque confirme ce postulat puisque le titre le plus intéressant s’avère le plus long de Still Air, soit Pulsation et ses cinq minutes, placé en milieu d’album, capable d’installer une nappe puis d’y adjoindre quelques notes de clavier, avant de repartir vers un propos vaporeux et quelques ajouts tremblotants. Dans le même temps, on ressort frustré de l’écoute d’un morceau comme Erosion puisqu’à peine la conjonction textures-rythmiques mise en place, les trois minutes trente sont écoulées et on passe à la piste suivante. Et pourtant, au sein même d’un titre inférieur à trois minutes, le Japonais sait livrer plusieurs ambiances, opérant toujours dans un registre assez délicat et pointilliste, comme il peut le faire sur le caudal Petos.

Espérons donc qu’à l’avenir, Teruyuki Nobuchika préférera opter pour des développements un peu plus conséquents, persuadés qu’il a tout à fait les moyens de s’y montrer aussi convaincant qu’il ne le fait que partiellement ici.

François Bousquet
le 22/09/2016

À lire également

Denzel + Huhn
Brom
(Oktaf)
Marsen Jules
Beautyfear
(Oktaf)
Marsen Jules
Marsen Jules At GRM
(Oktaf)
Marsen Jules
The Empire Of Silence
(Oktaf)