Isolat Pattern

Clinical Ambience

(Kvitnu / Import)

 date de sortie

01/04/2015

 genre

Electronique

 style

Ambient / Electro / IDM / Noise

 appréciation

 tags

Ambient / Electro / IDM / Isolat Pattern / Kvitnu / Noise

 liens

Kvitnu
Isolat Pattern

 autres disques récents
1982
Chromola
(Hubro)
Kangding Ray
Hyper Opal Mantis
(Stroboscopic Artefacts)
James Murray
Killing Ghosts
(Home Normal)
Dag Rosenqvist & Matthew Collings
Hello Darkness
(Denovali Records)

On vous propose encore une découverte grâce au label ukrainien Kvitnu qui a sorti la toute première production de Benjamin Harris avec son projet Isolat Pattern. Si le label nous a habitué à un son tourné vers une électro aux influences industrielles, ce nouveau projet nous a séduit de part son ouverture sur d’autres styles.

Alors oui, l’album s’ouvre comme on pouvait s’y attendre, sur une électro aride, faite de textures bruitistes et de percussions sèches. BLK.Hse est une pièce essentiellement rythmique dans laquelle se croisent crissements, chuintements, jets soufflants, le tout étant ponctué de glissements de basses. Le titre évolue doucement, débutant dans une relative abstraction, une complexité rythmique typique de l’electronica/IDM, pour s’acheminer vers quelque chose de plus carré et prévisible puisque la rythmique nous fait petit à petit penser au Trans-Europe Express de Kraftwerk.
On passe ensuite au superbe Darkness Curves qui nous plonge dans un univers complètement différent. Une ambient mêlant drones ronronnants et sifflements, quelques scintillements métalliques éparpillés, belle et mystérieuse, envoûtante. On est d’autant plus sous le charme que le contraste avec la pièce précédente est important.

Il ne s’agit pourtant pas d’un coup d’essai puisque l’on se rend compte au fil du disque d’un relatif équilibre des genres. Die charmante verlockung en est d’ailleurs le parfait représentant en mêlant une rythmique encore une fois kraftwerkienne et des nappes particulièrement feutrées en arrière plan. On le rapprochera de l’intrigant Purestate et de son ambient sombre. Ce sont ici des crissements métalliques, chuintements et textures bruitistes qui viennent rompre le va-et-vient d’un drone grave et de chœurs qui s’élèvent.
C’est de toute façon ce que Benjamin Harris fait de mieux. En effet les pièces rythmiques, bien que plutôt réussies, nous paraissent moins inspirées. Mis à part quelques textures et roulements de basse au second plan, Glittered est purement rythmique et fait preuve d’un travail très typé electronica/IDM. Même remarque pour Twinning qui nous confirme toutefois qu’en dehors de la programmation rythmique Isolat Pattern apporte un soin tout particulier à son travail sur le son.

Une belle découverte, un certain potentiel. Reste à voir si cela se concrétise sur long format mais ce Clinical Ambience qui prend la forme d’un mini-album est déjà une très belle production.

Fabrice ALLARD
le 12/12/2016

À lire également

Asolaar
Interceptor
(Kvitnu)
Kotra
Revolt
(Kvitnu)
Zavoloka
Volya
(Kvitnu)
Sturqen
Peste
(Kvitnu)