Moskus

Ulv Ulv

(Hubro / Outhere Distribution)

 date de sortie

02/11/2016

 genre

Jazz

 style

Contemporain / Expérimental

 appréciation

 tags

Contemporain / Expérimental / Hubro / Moskus

 liens

Hubro
Moskus

 autres disques récents
Benoit Pioulard
Lignin Poise
(Beacon Sound)
Garaliya
Ventricle Replicant
(Kvitnu)
Wil Bolton
Night Paths
(Hidden Vibes)
Haco
Qoosui
(Someone Good)

Si le trio Moskus n’avait pas encore été évoqué sur ces pages, nonobstant ses deux précédents longs-formats déjà paru sur Hubro, la publication de ce troisième album et le récent concert du groupe permettent de combler ce manque, d’autant plus que l’un comme l’autre bénéficient du concours de Nils Økland, musicien suivi ici de longue date. Comme souvent chez Hubro, on ne se trouve pas face à un banal trio jazz puisque les Norvégiens utilisent des instruments assez peu usités dans ce genre musical : guimbarde, scie musicale, harmonium ou rivière.

Il en résulte une tonalité d’ensemble proche de la musique de chambre, voire d’une atmosphère un rien baroque. Par endroits même, on frôle la musique contemporaine lorsqu’Anja Lauvdal fait sonner son piano à queue comme s’il était préparé, sensation d’autant plus prégnante que les percussions d’Hans Hulbækmo sonnent de la même manière, détachées et métalliques (Noe Med Utopia, Klondike). Mettant en place un beau dépouillement, le trio sait alors parfaitement marier aspects improvisés (instruments à vent intervenant de manière éparse, frappes irrégulières sur les toms, notes sporadiques de piano) et principes issus d’une démarche proche du free-folk (travail sur la sérialité, présence continue d’un instrument en arrière-plan) comme dans le bien nommé Chimes / Gullregn où une rivière enlumine tout le morceau.

Lorsque Nils Økland fait son apparition, sur deux pistes, c’est lui qui prend le relais pour teinter les titres d’une coloration plus contemporaine (pizzicati, crissements sur son hardanger fiddle, ce violon à huit cordes), tandis que le jeu de piano se fait plus ample, la contrebasse de Fredrik Luhr Dietrichson plus ronde et la batterie plus traditionnellement syncopée (Den Store Skjønnheten, Borre Borre Gulleple, Slå Vekk). Agissant alors à la fois comme invité de marque et figure tutélaire, Økland entraîne Moskus vers des rivages quasi-enfiévrés, typiques des moments dédiés aux soli de jazz. En toute hypothèse, le groupe parvient, tout au long de ce Ulv Ulv à affirmer son propre style, allant piocher dans divers registres et les digérant impeccablement.

François Bousquet
le 03/01/2017

À lire également

Kim Myhr
Bloom
(Hubro)
Trondheim Jazz Orchestra, Kim Myhr & (...)
In The End His Voice Will Be The Sound Of (...)
(Hubro)
Geir Sundstøl
Langen Ro
(Hubro)
Huntsville
Pond
(Hubro)