James Murray

Killing Ghosts

(Home Normal / Import)

 date de sortie

28/02/2017

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Home Normal / James Murray

 liens

Home Normal

 autres disques récents
Adam Basanta
Intricate Connections Formed Without Touch
(Kasuga Records)
Geir Sundstøl
Brødløs
(Hubro)
Axel Rigaud
Transformation
(n5MD)
James Murray
Landscapes Of Lovers
(Fluid Audio)

Repéré sur ces pages via une « découverte Twitter » début 2015, James Murray y était décrit comme produisant une ambient acoustique lorsqu’il opère sous son propre nom, et une ambient électronique lorgnant parfois vers le dub quand il s’agit de son projet Sub. Pour cet album sur Home Normal, c’est sous son véritable patronyme que l’Anglais se présente, avec donc une ambient constituée à la fois de structures électroniques (textures, nappes) et d’apports plus acoustiques (instruments réels, samples du quotidien).

Dès le morceau d’ouverture (Footsteps), on se trouve ainsi confronté à cet alliage, avec l’incursion de bruits de pas, venant se mêler aux couches synthétiques par ailleurs mises en place. Plus loin, le caractère tremblotant des nappes sera rehaussé par des bruissements (First Hand) ou quelques grelots (Soldier, Returned). Ailleurs, un piano peut répondre, avec subtilité, à des nappes ondoyantes et lumineuses (Grace) ou des mélodies un peu chancelantes être installées (Second Sight).

Dans l’ensemble, Killing Ghosts manifeste une belle fragilité, une forme de délicatesse dans le propos et de ténuité dans les arrangements. Nonobstant cet intitulé qui pouvait laisser imaginer quelque chose de plus sombre voire morbide, il faut attendre le dernier morceau de l’album (Living Ghosts) pour qu’un souffle un peu inquiétant soit convoqué par le Britannique. Au total, cette forme de prudence qui caractérise la manière dont James Murray associe ses éléments et confectionne ses morceaux n’aura alors d’égal que le charme qui s’en dégage.

François Bousquet
le 21/05/2017

À lire également

Ian Hawgood + Wil Bolton
Transparencies
(Home Normal)
Elian
Whispers, Then Silence
(Home Normal)
Celer
Engaged Touches
(Home Normal)
David Cordero
El Rumor Del Oleaje
(Home Normal)