Kangding Ray

Hyper Opal Mantis

(Stroboscopic Artefacts / Import)

 date de sortie

22/02/2017

 genre

Electronique

 style

Techno

 appréciation

 tags

Kangding Ray / Stroboscopic Artefacts / Techno

 liens

Kangding Ray
Stroboscopic Artefacts

 autres disques récents
Teknomom
La Marche des Arthropodes
(Le Turc Mécanique)
Billow Observatory
II : Plains/Patterns
(Azure Vista Records)
High Plains
Cinderland
(Kranky)
Yann Novak
Idleness, Endlessness
(Dragon’s Eye Recordings)

Nouvel album pour Kangding Ray (à peine un an et demi après le précédent), nouveau label pour cette occasion (Stroboscopic Artefacts, autre structure allemande, prenant la suite de Raster Noton) et nouvelle piste musicale explorée puisque le Français opte, cette fois-ci pour une véritable techno. De fait, les rythmiques se font très présentes, marquées et soutenues, le travail sur la durée est privilégié (plus de six minutes en moyenne par morceau) et l’atmosphère fait le choix de quelque chose de très sombre et caractérisé.

Par endroits, on se situe même dans un registre peu éloigné de l’électro-indus, avec sonorités métalliques et ambiance anxiogène adéquates. Dans une tradition assez classique, David Letellier peut aussi conjuguer basses sourdes et petite ligne mélodique plus claire (Purple Phase) ou bien cadence très répétitive et métronomique, et notes plus éparses (Soul Surfing). Les coups peuvent même se faire encore plus accentués, tandis que les autres composantes électroniques s’aventurent entre granulations et mini-explosions (Onde Mantis).

Dans ce contexte, si la cohérence du propos d’ensemble est à souligner, on peut aussi regretter un certain manque de variété, voire une trop grande durée de la totalité d’un album dans lequel les plages finissent presque par toutes se ressembler. Ce sentiment se fait même d’autant plus prégnant que plusieurs morceaux ne témoignent que d’une faible évolution interne, Kangding Ray paraissant presque se contenter de faire tourner en boucle les éléments une fois mis en place (Saudade). Bref, il s’agit là assurément d’une déception, au regard du parcours jusqu’à présent davantage convaincant du Français.

François Bousquet
le 22/05/2017

À lire également

Kangding Ray
Cory Arcane
(Raster-Noton)
Kangding Ray
Solens Arc
(Raster-Noton)
24/11/2010
Quad #2 : Senking / (...)
(Rex Club)