Francisco Meirino & Miguel A. García

Nonmenabsorbium

(Idiosyncratics / Import)

 date de sortie

15/03/2017

 genre

Electronique

 style

Expérimental

 appréciation

 tags

Expérimental / Idiosyncratics / Phroq

 liens

Idiosyncratics

 autres disques récents
T’ien Lai
RHTHM
(Monotype Records)
Chihei Hatakeyama
Mirage
(Room40)
Lärmheim
Cent Soleils
(Autoproduit)

Musiciens tous deux très actifs, Francisco Meirino et Miguel A. García n’avaient pas véritablement encore été mentionnés sur ces pages. Tout juste pouvait-on relever une recension d’un concert de Phroq (l’un des projets de Meirino) lors du Festival Batofar cherche la Suisse en… 2002. Respectivement Suisse et Basque, les deux artistes écument pourtant les salles de concert et multiplient les sorties et collaborations. Leur approche très expérimentale n’étant pas forcément particulièrement avenante, ceci peut expliquer l’état de fait constaté plus haut ; il n’empêche, voici, avec cet album en commun, l’occasion de se pencher sur leur travail en commun.

La note d’intention annonce, à ce titre, très bien la couleur : « We wanted it raw and tense, fierce and intense, but not necessarily noisy ». Et, de fait, c’est tout à fait de cela dont il s’agit puisque chaque morceau débute par une poussée de quelques fractions de secondes, histoire de bien poser les débats et surprendre ceux qui s’aventurent à une écoute au casque. Passée cette introduction abrupte, le propos se concentre sur des éléments certes acérés et pointus, mais en permanence contenus, flirtant avec le larsen ou le sifflement mais sans jamais y verser.

De même, lorsqu’un fracas métallique semble prendre le dessus, il est aussitôt tempéré par des touches plus chromatiques, comme des notes de lumière posées sur cet amas malaisant (Abholicater). Jouant également parfois sur les interstices et les temps de silence entre deux grésillements et frottements, Meirino et García en profitent pour faire résonner autant que possible leurs composantes ou bien préparer l’auditeur à la prochaine petite déflagration. Sur 2nd nalicii - 197degre5, c’est une démarche plus progressive qui est privilégiée, avec montée en puissance continue, façon décollage d’avion numérique. Tout au long de ses cinq titres et de sa quarantaine de minutes, Nonmenabsorbium développe donc un propos à la fois cohérent et allant chercher diverses expressions de cette musique expérimentale que Meirino et García affectionnent.

François Bousquet
le 30/05/2017

À lire également

02/06/2002
Batofar cherche la (...)
(Batofar)
Phil Maggi
Blue Fields in Paramount
(Idiosyncratics)
Phil Maggi
Ghost Love
(Idiosyncratics)
Jason Van Gulick
Entelechy
(Idiosyncratics)