Arve Henriksen

Towards Language

(Rune Grammofon / Differ-ant)

 date de sortie

05/05/2017

 genre

Jazz

 style

Contemporain

 appréciation

 tags

Arve Henriksen / Contemporain / Rune Grammofon

 liens

Arve Henriksen
Rune Grammofon

 autres disques récents
Benoit Pioulard
Lignin Poise
(Beacon Sound)
Garaliya
Ventricle Replicant
(Kvitnu)
Wil Bolton
Night Paths
(Hidden Vibes)
Haco
Qoosui
(Someone Good)

Après plusieurs disques consacrés à des expérimentations ou bien intégrant majoritairement des invités, Arve Henriksen revient, pour ce nouvel album solo sur Rune Grammofon à une forme plus minimaliste et plus contemplative. De fait, recentré sur un trio qu’il forme avec Eivind Aarset (guitare et électronique) et Jan Bang (samplers et programmations), le Norvégien livre une quarantaine de minutes assez représentatives de ce qui peut être lu comme son style le plus caractéristique.

Sa trompette trouve ainsi, dans les nappes et textures mises en place par ses deux compères, des terrains tout à fait soyeux pour se déployer avec son habituel caractère aérien (Hibernal) auquel répond, par endroits, la basse d’Erik Honoré (Groundswell). L’alternance de morceaux inférieurs à trois minutes et de pistes dépassant les cinq minutes et trente secondes permet, en outre, à Henriksen de s’autoriser des petits écarts sur les titres les plus brefs, tels les percussions sèches apparaissant sur Realign ou bien le morceau-titre dans lequel la présence de son chant en voix de tête n’a pas forcément nos préférences.

Ce constat se trouve même immédiatement conforté par le fait qu’une nouvelle fois, le Norvégien prouve qu’il sait faire sonner sa trompette comme une voix humaine (Demarcation Line) ou intégrer les vocalises d’Anna Maria Friman du Trio Mediæval (Paridae), perspectives autrement plus intéressantes. La longueur de certains morceaux favorise enfin une prise d’ampleur progressive, jusqu’à parvenir à une richesse sonore assez émouvante, tout en demeurant contenue et non tapageuse (ce même Demarcation Line ou bien Vivification). Avec autant d’atouts, nous tenons assurément là une des plus belles réussites de la discographie d’Arve Henriksen qui, de toute façon, nous a rarement (jamais ?) déçus.

François Bousquet
le 19/07/2017

À lire également

Astrïd
High Blues
(Rune Grammofon)
Phonophani
Kreken
(Rune Grammofon)
Arve Henriksen
The Nature Of Connections
(Rune Grammofon)
Huntsville
Eco, Arches & Eras
(Rune Grammofon)