Dessin Bizarre

Open Your Eyes

(Fluttery Records / Import)

 date de sortie

16/10/2015

 genre

Electronique

 style

Ambient / Minimal / Post-Rock

 appréciation

 tags

Ambient / Dessin Bizarre / Fluttery Records / Minimal / Post-Rock

 liens

Fluttery Records
Dessin Bizarre

 autres disques récents
eRikm
Doubse Hystérie
(Monotype Records)
Borosilicate Purl
Coalescence
(Autoproduit)
Stafrænn Hákon
Hausi
(Vogor Records)
Auburn Lull
Hypha
(Azure Vista Records)

Comme évoqué à l’automne dernier, nous sélectionnons les sorties du label Fluttery Records qui rentrent le mieux dans notre ligne éditoriale, délaissant un peu le versant post-rock du label et donc le plus gros de sa production pour se concentrer sur des découvertes plutôt portées sur l’ambient et autres curiosités.

Comme son nom ne l’indique pas, Dessin Bizarre est le projet solo d’un artiste russe, Ivan Krasnov. Il commence à composer en 2005, mais Open Your Eyes semble être sa première production publiée par un label, alors que la majeure partie de sa musique est accessible sur sa page Bandcamp (plus de 20 productions).
Dessin Bizarre produit donc une musique ambient, dans la pure tradition du genre, tout en combinant électronique et instruments acoustiques. On a rapidement été conquis par la musique de cet artiste puisque cet EP débute par les nappes ambient aériennes du morceau titre, flottantes et lumineuses, ponctuées sur la fin de quelques notes de guitares alors que le son devient plus dense, aidé en cela par une montée en puissance d’une électronique un peu plus grave. Harpa est l’occasion de proposer une autre facette de sa musique puisque c’est la guitare qui domine ici, douce, apaisée, responsable à la fois d’une lente mélodie et de rapides frottement au second plan, juste ce qu’il faut pour se placer à la croisée de l’ambient et du post-rock.

Avec ses plus de 10mn, Icicles est le gros morceau de ce disque et logiquement l’aperçu le plus large du champ d’expérimentation du Russe. Grelots acoustiques en ouverture, puis une longue errance combinant field recordings de pluie ou de vent dans les feuillages, et de nappes/drones un peu sourds et nasillards. On se laisse bercer, balader, perdre dans se paysage sonore où s’invitent quelques tintements et improvisations sur percussions métalliques.
On termine avec l’électronique et les nappes douces de Daylight, joliment marquées par des pulsations rythmiques. Certainement notre titre préféré, une superbe conclusion avec des mélodies subtiles créées par superposition et enchaînement de nappes. Un final répétitif, minimaliste.

Un très bel EP, et un artiste sur lequel on reviendra peut-être puisqu’une 2ème production du Russe a été publiée par Fluttery Records.

Fabrice ALLARD
le 14/08/2017

À lire également

Heinali
A Wave Crashes
(Fluttery Records)
Diamond Gloss
Bears
(Fluttery Records)
Olekksii
Iris
(Fluttery Records)
The Seven Mile Journey
Notes for the Synthesis
(Fluttery Records)