Serge Baghdassarians / Boris Baltschun / Burkhard Beins

Future Perfect

(Mikroton Recordings / Metamkine)

 date de sortie

21/03/2016

 genre

Electronique

 style

Ambient / Expérimental / Minimal

 appréciation

 tags

Ambient / Boris Baltschun / Buckarhd Beins / Expérimental / Mikroton Recordings / Minimal / Serge Baghdassarians

 liens

Buckarhd Beins
Mikroton Recordings
Serge Baghdassarians
Boris Baltschun

 autres disques récents
Yellow6
About The Journey
(Sound in Silence)
Svarte Greiner
Apart
(Miasmah)
Dmitry Evgrafov
Comprehension Of Light
(130701)
Nicola Ratti
The Collection
(Room40)

Mikroton est un label aux productions très expérimentales, généralement proches des musiques improvisées, aussi notre sélection de productions issues de cette structure et susceptibles de faire l’objet d’une chronique est un peu compliquée. Au milieu de productions incluant Keith Rowe, Norbert Moslang ou encore Strom, des artistes dont nous avons déjà pu parler sur ces pages, on retient finalement cette collaboration entre Serge Baghdassarians, Boris Baltschun et Burkhard Beins. On découvre à cette occasion les 2 premiers qui ont l’habitude de travailler ensemble, et on retrouve le percussionniste allemand connu pour son travail au sein du trio Perlonex.

Concernant la répartition des rôles, Boris Baltschun est ici à l’électronique, Serge Baghdassarians est à l’électronique et guitare, tandis que Burkhard Beins est à la cithare et logiquement aux percussions. L’album est composé de 3 pièces, s’ouvrant et se fermant par Futur 1 et Futur 2, plaçant N-Eck dans le rôle de la transition.
Le lien entre Futur 1 et Futur 2 n’étant pas évident, nous allons évoquer chacune de ces pièces individuellement. Futur 1 ouvre donc l’album sur un drone ponctué de percussions métalliques et souffles/textures et sifflements électroniques. Le style est minimaliste, le tempo est lent, plus proche de l’ambient que des musiques improvisées telles qu’on est habitué à les trouver. C’est peut-être pour cela que l’on apprécie tout particulièrement cet album, joliment équilibré entre composants électroniques et acoustiques en mêlant bruitages proches d’insectes électroniques et coups de gong.

N-Eck est peut-être un peu plus classique, avec des sonorités plus facilement identifiables, à commencer par la guitare de Serge Baghdassarians, entre claquements de basse et pincements de cordes. L’accumulation de bruitages est ici plus importante, alignant textures grésillantes, diverses tonalités électroniques oscillantes, crépitements et grincements métalliques pour nous laisser à mi parcours avec simple nappe linéaire. La seconde moitié reprend plus ou moins le même principe tout en restant sur une certaine douceur.
Mais sur ce terrain de la douceur, c’est bien Futur 2 qui sort vainqueur, s’appuyant essentiellement sur une nappe feutrée et une lente et sourde percussion. Les autres bruitages brillent par leur finesse, leur précision : gouttes d’eau, entrechocs, frottements/roulements métalliques, sifflements électroniques.

Avec ses improvisations électro-acoustiques, le trio esquisse une ambient fantasmagorique, minimaliste et envoûtante.

Fabrice ALLARD
le 26/11/2017

À lire également

12/03/2009
Burkhard Beins & (...)
(Instants Chavirés)
V/A
Echtzeitmusik Berlin
(Mikroton Recordings)
Satanic Abandoned Rock & Roll Society
Bloody Imagination
(Mikroton Recordings)