Peter Broderick

All Together Again

(Erased Tapes / Import)

 date de sortie

17/11/2017

 genre

Rock

 style

Folk / Acoustique

 appréciation

 tags

Acoustique / Erased Tapes / Folk / Peter Broderick

 liens

Peter Broderick
Erased Tapes

 autres disques récents
Barnacles
One Single Sound
(Boring Machines)
Wealth
Primer
(Ventil)
Tom Hall
Fervor
(Elli Records)
Less Bells
Solifuge
(Kranky)

Ces pages ont pu régulièrement faire état de la prolificité de Peter Broderick, auteur d’au moins un disque par an, multipliant les projets parallèles et les collaborations diverses. Au-delà des sorties officielles, l’États-Unien se trouve également très souvent sollicité pour des accompagnements sonores ou des morceaux inédits, appelés à escorter un film ou une installation. Constatant que tout ce corpus commençait à devenir conséquent, le musicien a pris le parti de le regrouper sur un album-compilation, exercice toujours un petit peu délicat, compte tenu des disparités d’origine des morceaux ainsi réunis.

La disparité, ici, dépasse même la simple genèse puisque les durées des neuf titres vont de deux à dix-sept minutes, tandis que l’instrumentation, si elle est l’œuvre unique de Broderick, navigue entre rivages acoustiques et travail d’auto-sampling et de mise en boucle (principalement sur les propositions les plus longues, afin de superposer efficacement les différentes sources). Dans ce contexte, l’orchestration peut se faire nettement plus riche (la batterie et les belles ornementations de Robbie’s Song), joliment solennelle (la progression feutrée d’Our Future In Wedlock, composée pour un mariage), intelligemment mélangée (le spoken word posé sur les boucles de guitare d’Unsung Heroes) ou alors plus ouvertement illustrative (la première moitié d’A Ride On The Bosphorus, pièce de dix-sept minutes destinée à un bateau de croisière et s’égarant un peu dans une langueur ouatée ou bien The Walk, autre morceau destiné à un mariage et dont le violon s’inspire trop ostensiblement de la partition du Canon de Pachelbel, « tube » des entrées d’églises).

À côté des titres instrumentaux, le musicien offre aussi deux pistes chantées, l’une écrite pour un anniversaire de mariage (cadeau d’un homme à sa femme Emily), l’autre destinée à un film (Seeing Things). La voix à la fois un peu blanche et légèrement haut perchée de l’États-Unien y fait merveille, confirmant assurément son talent et nous donnant véritablement envie de le revoir en concert, bien que ses différentes tournées européennes passent rarement par la France.

François Bousquet
le 23/01/2018

À lire également

A Winged Victory For The Sullen
s/t
(Erased Tapes)
Masayoshi Fujita
Book Of Life
(Erased Tapes)
Peter Broderick
Home
(Bella Union)
Peter Broderick
http://www.itstartshear.com
(Bella Union)