Melmac

 date du concert

17/01/2018

 salle

Pop In,
Paris

 tags

Melmac / Pop In

 liens

Melmac

 dans la même rubrique
30/03/2018
m-O-m
(Blockhaus DY10)
14/03/2018
Balmorhea / Martyn Heyne
(Point Ephémère)

Alors qu’on avait l’impression qu’ils s’étaient mis en sommeil pendant quelque temps, les quatre musiciens de Melmac n’en finissent plus de se produire sur scène depuis une trentaine de mois. Fidèles à la formation parisienne et bien qu’ayant laissé passer quatre ou cinq dates données depuis la dernière fois que nous les avions vus, nous les retrouvions donc avec plaisir pour un nouveau concert au Pop In.

JPEG - 103.2 ko

La dernière fois qu’il s’était produit ici, le quatuor avait laissé le tirage au sort décider de la setlist ; même procédé cette fois-ci, les cartes donnant un un résultat qui ouvrit la voie à des morceaux au tempo globalement plus élevé qu’à l’accoutumée, caractérisés par des temps faibles marqués par la caisse claire de Jean-Yves Davillers, un emballement d’ensemble qui fit secouer la tête à plusieurs spectateurs et une présence plus affirmée d’incursions expérimentales (travail sur les petits contrôleurs par Luc Reverter et Quentin Rollet, utilisation d’un e-bow et de pédales de grosse saturation par Nicolas Reverter). Au reste, ces incursions pouvaient être lues comme le témoignage d’une volonté d’emmener le public dans une sorte de voyage stellaire, métaphore que les tenues blanches des musiciens, dont la combinaison de la NASA portée par Jean-Yves Davillers, contribuaient à filer.

Au-delà de ces titres, quand le batteur officiait aux balais et que Quentin Rollet jouait moins rapidement de son saxophone soprano, on se trouvait alors en présence d’un jazz quasi-langoureux, pendant du post-rock presque « disco », défini par les frappes métronomiques pour donner la cadence. Quand, sur l’avant-dernier morceau, Nicolas Reverter joua de sa guitare en arpèges et que son frère Luc grattait des accords sur la sienne, une forme de mélancolie s’installa, finissant de compléter la palette d’émotions et de sentiments éprouvés pendant ce concert.

François Bousquet
le 18/01/2018

À lire également

05/04/2008
Soirée Ronda : eRikM (...)
(Instants Chavirés)
30/06/2004
Domotic / Melmac / (...)
(Guinguette Pirate)
14/12/2001
Melmac / Don Nino
(Instants Chavirés)
21/10/2015
Melmac / Michel Gentils
(Instants Chavirés)