Alapastel

Hidden for the Eyes

(Slowcraft Records / Import)

 date de sortie

09/03/2018

 genre

Rock

 style

Ambient / Néo-Classique

 appréciation

 tags

Ambient / Néo-Classique / Slowcraft Records

 liens

Slowcraft Records

 autres disques récents
Gavin Miller
Shimmer
(Sound in Silence)
Eternell
Still Light
(Sound in Silence)
Moskus
Mirakler
(Hubro)
Tim Hecker
Konoyo
(Kranky)

Parmi les pays dont ces pages évoquent (très) rarement la scène musicale, la Slovaquie figure certainement en (très) bonne place. Grâce soit donc rendue au label Slowcraft Records par lequel nous prenons des nouvelles de ce pays, par le biais de ce premier album d’Alapastel, musicien qui s’entoure de deux chanteurs pour livrer un disque entre ambient et néo-classique. Si ce registre est assez couru, l’origine de cet Hidden for the Eyes en fait sa petite singularité, soulignée par cette langue peu commune à nos oreilles.

La voix de Marián Hrdina, comme celle d’Alex Lukáčová se trouvent ici confrontés à des piano contemplatifs ou bien, à l’autre bout du spectre, à des basses électroniques saturées et autres composantes électroniques flirtant avec la malaisance (Seashell). Parfois dotées de réverbération, dans un geste plus aérien et quasi-mystique (Bride of the Mountains), les voix sont alors mises en regard de cordes un rien trop prévisibles. En revanche, quand il fait le choix de s’étendre sur près de dix minutes, Lukáš Bulko sait faire varier les atmosphères, jusqu’aux confins du post-rock quand les instruments s’emballent (Solar System for Nina).

Lorsqu’il opère dans un style uniquement instrumental, Alapastel mêle gracieusement apports électroniques et composants organiques (Frozen Lakes, Fog and Snow, Peaceful Soul in Calm Ocean) ou bien livre un titre de piano solo qui fait office de respiration (Tousled). Avec sa belle longueur d’ensemble, Hidden for the Eyes se fait alors nettement plus intéressant que ce qu’on pouvait imaginer de prime abord.

François Bousquet
le 06/04/2018

À lire également

James Murray
Floods Returned
(Slowcraft Records)
James Murray
Heavenly Waters
(Slowcraft Records)