Christina Vantzou

N° 4

(Kranky / Differ-ant)

 date de sortie

06/04/2018

 genre

Rock

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Christina Vantzou / Kranky

 liens

Kranky
Christina Vantzou

 autres disques récents
Automatisme
Transit
(Constellation)
Glass Locus
Escapism
(Audiobulb)
The Eye Of Time
Myth II : A Need To Survive
(Denovali Records)

Poursuivant l’évolution constatée sur N° 3, Christina Vantzou délaisse de plus en plus les rivages purement néo-classiques au profit d’une approche plus ambient, plus sombre aussi, portée par des interventions de synthé ou de violoncelle, bien graves et profondes dans les deux cas. Un piano ou une harpe peuvent certes faire leur apparition de temps à autre, la tonalité générale demeure opaque, voire plombée ; le quatuor à cordes accompagnant la Belge opérant, par exemple, dans une densité certaine, caractéristique d’un tel registre.

Au-delà de ces cordes, ce sont toutes les composantes de ce nouvel album qui donnent l’impression d’être très compactes, jusqu’à parvenir à Some Limited And Waning Memory, où le piano se dote d’un léger écho, doublé de quelques vocalises féminines. À partir de ce titre, le reste du disque va, ici ou là, se défaire de ses oripeaux obscurs pour accueillir quelques éléments moins caverneux (Staircases) même si, dans l’ensemble, le climat s’avère moins propre à rechercher l’émotion que par le passé. De fait, il s’agit ici de mettre en présence plusieurs instruments, mais dans une veine plus expérimentale, agissant par superpositions, plutôt que de s’attacher à jouer sur le caractère poignant des partitions.

En témoigne ainsi Garden of Forking Paths : l’entrée d’une voix féminine ou de quelques notes perlées de harpe pourraient laisser penser qu’une certaine lumière pénètre le morceau ; or, une basse sourde, des grondements lointains et finissent par prendre le dessus et laisser la noirceur l’emporter. Les éléments synthétiques de Steve Hauschildt, compagnon de label sur Kranky, produisent la même impression dans le caudal Remote Polyphony, conclusion cohérente de ce quatrième album.

François Bousquet
le 19/04/2018

À lire également

Tim Hecker
Dropped Pianos (EP)
(Kranky)
Valet
Blood is Clean
(Kranky)
Brian McBride
When The Detail Lost Its Freedom
(Kranky)
Tim Hecker
Virgins
(Kranky)