Spirit Fest

Anohito

(Morr Music / La Baleine)

 date de sortie

07/09/2018

 genre

Rock

 style

Pop

 appréciation

 tags

Morr Music / Pop / Spirit Fest

 liens

Morr Music

 autres disques récents
Max Ananyev
Water Atlas
(Serein)
Barnacles
One Single Sound
(Boring Machines)
Wealth
Primer
(Ventil)
Tom Hall
Fervor
(Elli Records)

Né à l’occasion de rencontres lors d’un festival, le groupe Spirit Fest était parti sur les routes pour défendre son premier album, publié fin 2017. Ce temps passé ensemble a permis aux cinq musiciens d’affermir leur entente et, par conséquent, de rapidement proposer un nouveau long-format, moins d’un an après leur précédente parution. Sur ce nouveau disque, la formation fait aussi le choix d’alléger un peu son propos, se tournant vers des ballades, et laissant derrière soi les morceaux à l’efficacité pop affirmée.

Dans ce registre, la voix de Saya Ueno se fait assez douce, tandis que les orchestrations privilégient la délicatesse bien que le nombre d’instruments utilisés ne se réduise pas : basse, guitares, batterie, piano, marimba, claviers, mellotron, percussions, sans compter les apports électroniques. Pas très loin de la berceuse par endroits, Spirit Fest sait aussi laisser à Markus Acher le soin d’opérer au chant pour un dialogue intéressant avec le banjo (Look At The Colours).

Lorsqu’il s’agit, par ailleurs, d’offrir un quasi-instrumental, le quintet livre, en revanche, quelque chose d’un peu trop mécanique, proche dans son déploiement d’une petite musique de cirque avec ses gongs chinois (Ueno The Future, on appréciera au passage le jeu de mot avec le nom de famille de deux des membres du groupe). Et c’est ainsi que se déroule un album probablement trop court (tout juste plus d’une demi-heure), sentiment qui n’est jamais, en soi, un mauvais signe quant à sa réception…

François Bousquet
le 19/10/2018

À lire également

Telekinesis
Dormarion
(Morr Music)
Solvent
Solvent City
(Morr Music)
Isan
Glow In The Dark Safari Set
(Morr Music)
Guitar
Sunkissed
(Morr Music)