Jérôme Noetinger + Erik M

 date du concert

04/03/2005

 salle

Théâtre Arsenic,
Lausanne

 tags

eRikm / Jérôme Noetinger / Théâtre Arsenic

 liens

eRikm
Théâtre Arsenic

 dans la même rubrique
13/10/2018
Low
(Gaîté Lyrique)
02/09/2018
Jazz à la Villette 2018 : Yazz Ahmed / Dhafer Youssef
(Grande Halle de la Villette)
26/06/2018
Tomoko Sauvage / Andrew Pekler
(Jeu de Paume)

La salle est vide, à part la table recouverte du bric-à-brac habituel à ce genre de concerts. Puis Jérôme Noetinger et Érik M arrivent chacun de leur côté, vêtus à l’identique de chemises noires décorées de flammes rouges. Effet garanti.

Noetinger utilise une foule de micros contact, des haut-parleurs vibrants et un magnétophone à bande. Érik M, qui lui fait face, utilise des sons pré-enregistrés sur minidisc, qu’il retraite avec des touchpads boîte à effets. On retrouve tout de suite ce qui constitue la marque de fabrique de Noetinger, que ce soit en solo ou en duo avec Lionel Marchetti, une attention au son produit, qui peut être amplifié, mais n’en garde pas moins l’aspect d’un son réel, qui a existé. Érik M adopte une démarche opposée, car plus que les bruits eux-même, on entend surtout les transformations qui leur sont infligées : parodies de scratchs, distortions.

Ils annonçaient la couleur par leur tenue, le concert est très rock. Les sons s’entrechoquent, certaines variations sonores ont des accents noisy. Érik M multiplie les mouvements compulsifs, provocant des interjections sonores abruptes. Ce n’est que pendant les dix dernières minutes que la musique se fait plus calme, puisque le concert finit dans une sorte de drone, joué à la perceuse (!) par Noetinger.

Bertrand Le Saux, Soizig Le Calvez
le 29/03/2005

À lire également

12/04/2002
Janek Schaefer / ErikM
(Batofar)
15/12/2015
eRikm + Martin Brandlmayr
(Instants Chavirés)
05/05/2008
Martin Tétreault + eRikM
(Instants Chavirés)
10/06/2001
Bernhard Fleischmann
(Batofar)