James Murray

Landscapes Of Lovers

(Fluid Audio / Import)

 date de sortie

31/10/2018

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Fluid Audio / James Murray

 liens

Fluid Audio

 autres disques récents
Martijn Comes
Interrogation Of The Crystalline Sublime
(Moving Furniture Records)
Quentin Sirjacq
Companion
(Schole)
Altars Altars
Fragments
(Home Normal)
Simon Scott
Soundings
(Touch)

Un mois et demi après un Falling Backwards dans lequel les instruments réels (guitare et piano) prenaient une place certaine, Landscapes Of Lovers voit James Murray retourner vers une ambient plus homogène, constituée uniquement de nappes synthétiques. Concentré en deux morceaux d’un peu moins de vingt minutes, ce nouvel album permet à l’Anglais, par ce dispositif différent, de ne pas lasser l’auditeur nonobstant le caractère rapproché de ses publications.

Moins vertigineux que son prédécesseur, ce long-format travaille donc plutôt par infusion progressive, jouant évidemment sur la durée de ses deux pistes et sur la capacité à faire vibrer tremblements d’arrière-plan et accords tenus, ou bien à jouer sur la superposition d’un accord prolongé et de mouvements en second rideau. Bien que les textures continues soient donc largement majoritaires, un piano laisse tout de même pointer, dans le dernier quart du morceau-titre ou au milieu de And So Goodbye For Now, ses quelques notes éparses, comme autant de perles lumineuses.

Des granulations et saturations apparaissent également dans le dernier tiers de ce second morceau, sans qu’on parvienne à identifier si elles proviennent d’une guitare traitée ou bien de machines. Quoiqu’il en soit, elles viennent instiller une très belle émotion, constante du travail de James Murray, qui trouve ici une nouvelle déclinaison convaincante.

François Bousquet
le 14/01/2019

À lire également

My Home, Sinking
s/t
(Fluid Audio)
James Murray
Killing Ghosts
(Home Normal)
James Murray
Heavenly Waters
(Slowcraft Records)
Ouvala
Psychology of Colour
(Fluid Audio)