Erik Griswold

Yokohama Flowers

(Room40 / Import)

 date de sortie

23/11/2018

 genre

Rock

 style

Expérimental / Néo-Classique / Musique de film

 appréciation

 tags

Erik Griswold / Expérimental / Musique de film / Néo-Classique / Room40

 liens

Room40
Erik Griswold

 autres disques récents
Haythem Mahbouli
Catching Moments In Time
(Schole)
Tomotsugu Nakamura
Monologue
(Audiobulb)
Ståle Storløkken
The Haze Of Sleeplessness
(Hubro)
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)

Avec son piano préparé, ses interventions percussives et ses instrumentaux, Erik Griswold opère assurément dans un champ tout à fait indiqué pour servir de fondement illustratif. C’est alors assez logiquement qu’on le retrouve, à nouveau sur Room40, dans l’exercice de la musique de film ou, plus précisément, dans celui d’accompagnateur de films réalisés par l’Australienne Louise Curham puisque le travail des deux créateurs fut conjoint pour concocter ce Yokohama Flowers.

Alors qu’il y a trois ans, on pouvait reprocher à l’Étatts-Unien une certaine sécheresse, caractérisée par le son très mat de ses attaques, on constate avec satisfaction qu’il parvient, cette fois-ci, à mettre davantage de couleur dans son propos, par le truchement de notes plus harmoniques (Distraction), d’une alternance entre frappes quasi-pincées et notes graves ou, au contraire, très aigues (Shinkansen), ou encore d’une approche plus ouatée (Domestic Bliss).

Toujours capable de tirer des sonorités étonnantes de son piano, Erik Griswold sait ainsi le faire passer pour un violon, un clavecin ou un marimba ; en outre, son jeu rapide favorise également cette impression comme dans le tendre et primesautier morceau-titre. Comme souvent avec les bandes-sons destinées à servir de support à des images, les morceaux de l’album sont peu longs (dans deux cas sur trois, ils font moins de trois minutes), ce qui permet d’illustrer un maximum de séquences mais aussi, sur le plan musical, à l’auditeur de ne pas éprouver trop de lassitude lors de la « simple » écoute. Assurément, compte tenu des qualités décrites précédemment, ce n’est pas le cas avec Yokohama Flowers.

François Bousquet
le 30/01/2019

À lire également

Minamo + Lawrence English
A Path Less Travelled
(Room40)
Asher
Untitled Landscapes 1 & 2
(Room40)
Nicola Ratti
The Collection
(Room40)
Chris Herbert
Wintex-Cimex 83
(Room40)