Ex Confusion

I Remember When

(n5MD / Import)

 date de sortie

22/03/2019

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Ex Confusion / n5MD

 liens

n5MD

 autres disques récents
Western Edges
Prowess
(Sound in Silence)
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Deaf Center
Low Distance
(Sonic Pieces)
Russ Young
Pala (EP)
(Audiobulb)

Retrouver, un peu moins de six ans après With Love, l’ambient d’Ex Confusion, c’est savoir qu’on va être face à un disque de bonne facture, mais ne venant pas forcément bousculer les certitudes en la matière. De fait, une nouvelle fois, le Japonais empile deux ou trois couches de synthé, jouant sur les variations d’intensité et le caractère lumineux qu’apporte cette concordance de notes. Au-delà de ce matériau très caractéristique de ce registre, on recherche ce qu’Ex Confusion pourrait apporter qui viendrait laisser percer une véritable singularité.

Si cette dernière ne se fait jamais vraiment jour (louons toutefois les sonorités des instruments de Your Touch, semblables à des vocalises spectrales), il serait parfaitement injuste de ne pas avouer avoir été séduits par un morceau comme Forgiven, son atmosphère tendre et sa guitare électrique vaporeuse, ou, dans une moindre mesure, par Nothing Stays The Same avec sa six-cordes en finger-picking, façon banjo. Malheureusement, et ainsi qu’on le regrettait déjà dans nos recensions des précédents disques d’Atsuhito Omori, il semble avoir parfois peur de la durée, restreignant, par exemple, le premier morceau à soixante-deux secondes et le second nommé à un peu plus de trois minutes et trente secondes.

Un peu après le milieu du disque, Ex Confusion accueille un invité de marque sur un titre, en la personne de Benoit Pioulard ; à eux deux, les musiciens parviennent habilement à conjuguer travail en flux et reflux, et apports électroniques (toutes petites explosions, à un moment). La proximité entre les deux hommes est indéniable, probablement trop forte, même, tant et si bien que, passé au morceau suivant, on se prend à penser que l’États-Unien agit toujours au côté du Japonais (ce qui n’est pas le cas). Voyons-y, au choix, soit une belle homogénéité, soit une forme de monotonie…

François Bousquet
le 13/05/2019

À lire également

Lights Out Asia
Eyes Like Brontide
(n5MD)
Lights Out Asia
Hy-Brasil
(n5MD)
Aerosol
Airborne
(n5MD)
Absent Without Leave
Faded Photographs Remixes
(Sound in Silence)