Giulio Aldinucci & Francis M. Gri

Segmenti

(KrysaliSound / Internet)

 date de sortie

28/04/2017

 genre

Electronique

 style

Expérimental / Drone / Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Drone / Expérimental / Francis M. Gri / Giulio Aldinucci / KrysaliSound

 liens

Francis M. Gri
KrysaliSound
Giulio Aldinucci

 autres disques récents
Loscil
Equivalents
(Kranky)
Daniel W J Mackenzie & Richard A Ingram
Half Death
(Midira Records)
C_C
Impendulo
(Da ! Heard It Records)
Jake Muir
Acclimation
(Dragon’s Eye Recordings)

Giulio Aldinucci fait lui aussi partie des habitués de ces pages puisque l’on commençait à parler de lui en 2011 alors qu’il officiait encore sous le nom de Obsil. Il est devenu très productif sous son propre nom, essaimant sa discographie sur des labels de renom et gages de qualité : Home Normal, Dronarivm, Moving Furniture Records, ou encore chez les français de Eilean Records, jouant aux croisements du drone et d’une ambient expérimentale. Il collabore ici avec Francis M. Gri, dont on avait en tête des productions plutôt acoustiques (guitare, piano), et qui n’est autre que le fondateur du label KrysaliSound.

L’album retient tout de suite notre attention avec son titre d’ouverture, les 14mn de Faglie, qui s’ouvre sur des drones sombres, trouve la lumière avec l’arrivée de nappes aériennes, et la finesse avec de timides notes de ce qui doit être une guitare acoustique manipulée par l’électronique. La machine semble s’enrayer lorsque des textures grésillantes s’immiscent, mais c’est pour ouvrir le passage à une superbe voix aux teintes mystiques, venue du moyen-orient, lumineuse, de toute beauté. Une construction parfaitement maîtrisée, révélant à son paroxysme un mélange de force et fragilité.
Par trois fois le duo se fait particulièrement convainquant dans l’utilisation d’éléments hétérogènes, comme ce piano acoustique, ces nappes grésillantes, à la limite de la rupture, et ces graves oscillations qui forment ce puissant Magma, ou bien ces boucles de voix et percussions quasi tribales, drones et nappes fracturées de Divisi qui encore une fois s’agglomèrent pour former un ensemble puissant et implacable, avant de retrouver la sérénité dans un long final de nappes et boucles d’orgue et piano.

On pourrait alors presque regretter Remnants et Anchor, deux pièces qui nous apparaîtront un peu plus anecdotiques (ce sont aussi les 2 plus courtes), moins fortes car elles s’apparentent à des interludes, des sas de décompressions dans lesquels on retrouve le calme. Une construction beaucoup plus classique donc, un enchaînement de nappes, tonalités oscillantes et envolées lumineuses pour le premier, drone, piaillements d’oiseaux et souffle dense omniprésent pour le second.

Une chose est sûre, la collaboration est particulièrement convaincante puisque les deux hommes sont arrivés à trouver le parfait équilibre entre acoustique et électronique, mettant en exergue les deux caractéristiques du drone : quiétude et puissance.

Fabrice ALLARD
le 20/08/2019

À lire également

Gri + Mosconi
Between Ocean And Sky
(Slowcraft Records)
Ian Hawgood + Giulio Aldinucci
Consequence Shadows
(home normal)
Giulio Aldinucci
Goccia
(home normal)