Dennis McNulty, Paul Vogel & David Lacey / Hervé Boghossian & Raphaël Lain

 date du concert

21/06/2005

 salle

Centre Culturel Irlandais,
Paris

 tags

Centre Culturel Irlandais / Dennis McNulty / Hervé Boghossian

 liens

Hervé Boghossian
Dennis McNulty
Centre Culturel Irlandais

 dans la même rubrique

À l’écart des grands raouts subventionnés, des groupes de rock amateurs qui s’évertuent à consciencieusement massacrer Take Me Out, La bombe humaine ou Johnny B Good et des fumisteries “électroniques” uniquement composées de DJ pousses-disques, certains centres culturels parisiens, passionnants lieux éclairés, nous offraient, en cette vingt-quatrième fête de la musique, des soirées aux line-ups particulièrement intéressants. Ainsi, à l’Institut du Mexique, Leafcutter John était programmé, tandis que le charmant Centre Culturel Irlandais nous proposait, en fin d’après-midi, une rencontre électro-acoustique.

Le premier morceau vit s’installer Dennis McNulty et Paul Vogel aux laptops pendant que David Lacey était à la batterie. Soulignant la texture grésillante mise en place par les deux premiers, le troisième musicien frotta sa caisse claire à l’aide d’une pierre ponce puis d’une forme d’éponge. Caressée par un archet, cette dernière produisit alors deux sons : celui résultant de son “balayage” sur la caisse claire et celui provenant de son contact avec l’archet qu’on put entendre via un petit micro fixé au cadre de la caisse claire. Celui-ci fut ensuite directement frotté par l’archet, de telle sorte qu’un micro-larsen se fit jour. Très intéressant, cet enchevêtrement de sons fut suivi par un titre réalisé par deux laptops : ceux de Dennis McNulty et de Raphaël Lain. Nappe aux consonances aquatiques, d’une part, tapotements, petites pulsations et “bips” comparables à ceux d’un sonar, d’autre part ; plutôt classique, donc. Le premier set se termina dans la configuration initiale mais David Lacey était passé à la cymbale qu’il caressa à l’aide de mailloches avant de la frotter, sur le côté, avec son archet afin de créer des sons stridents.

Après une courte pause, Hervé Boghossian et Raphaël Lain rejoignirent Dennis McNulty : les deux derniers attablés derrière leurs laptops pendant que le premier était à la guitare. Jouant sur le feedback de sa six-cordes en la collant à l’ampli, Hervé Boghossian engendra un larsen plus désagréable qu’autre chose (d’autant plus qu’il masqua complètement le travail des deux autres musiciens). En revanche, quand il choisit de frotter le bout du manche de sa guitare avec une baguette de batterie, il se fit plus convaincant : ce frottement se mêla parfaitement aux textures granuleuses mises en places par les deux laptops. De même, lorsqu’il plaça un bottleneck sous ses cordes et les frappa avec le tranchant d’un balai de batterie, les accords légèrement dissonants qu’il produisit se firent joliment lumineux. Après que les deux laptops se sont retirés, Hervé Boghossian fut rejoint par David Lacey à la caisse claire sur laquelle il avait posé une mini steel guitar qu’il joua à l’archet et à l’aide d’un e-bow. Pendant ce temps, le musicien français continuait son jeu sur le feedback ou réalisait des slides au bottleneck pour un résultat très probant. Malheureusement, nous dûmes quitter le Centre Culturel alors qu’il semblait rester encore une dizaine de minutes de concert, mais partîmes toutefois sur une bonne note.

François Bousquet
le 01/07/2005

À lire également

08/07/2011
Scope #6 : Andrea Belfi
(Les Voûtes)
15/02/2003
Mou,Lips ! / Hervé Boghoss
(Project 101)
V/A
Instruments
(List)
14/12/2007
Scope #1 : Hervé Boghossia
(Instants Chavirés)