Emil Klotzsch est né en Allemagne en 1980 et la musique a toujours tenu une place importante dans sa vie. Enfant il apprend à jouer du violon, à 13 ans il commence à jouer dans un groupe punk avant de se mettre à la musique électronique.
Depuis son premier album en 2005 sur le label américain One (aux côtés de Colophon, Loscil, Machinefabriek) Emil Klotzsch a exploré divers styles musicaux, aussi nous allons essayer de faire un tour d’horizon de ses travaux en sélectionnant quelques unes de ses productions.

Forcément, on commencera pas son premier album déjà très riche, plutôt orienté electronica tout en incorporant un piano étonnant (Whidrek) ou un saxophone (Fanfarel), avec en point d’orgue l’electronica-pop désenchantée et robotique de Everywhere is Shut. Superbe !

Notre deuxième choix se porte tout simplement sur l’album suivant, complètement différent. Publié chez Autoplate (aux côtés d’Andrey Kiritchenko, Off The Sky, Marsen Jules), Tiefe Berge est un album de pure ambient, minimale, très portée sur les drones.

Après quelques collaborations publiées chez Autoplate et 12rec, l’Allemand autoproduit un mini album (Deutsche Lieder) en 2010, selon ses dires son travail le plus personnel sous forme de 4 chansons écrites sur une durée de 10 ans.
Ses derniers travaux ont été publiés au Canada, sur des labels tels que Camomille et Trembl sur lesquels le photographe Vincent Fugère laisse une empreinte visuelle forte. Le travail d’Emil Klotsch atteint ici une certaine maturité, avec une ambient expérimentale, teintée d’un léger néoclacissisme sur 4, publié donc chez Camomille Music.

Le catalogue du label Trembl se divise en trois catégories : Beats, Jams et Textures. C’est dans cette dernière catégorie que sont classés les deux albums d’Emil Klotsch qui a sorti ici ses travaux les plus portés sur les drones, sombres et nasillards, ponctués de quelques tonalités et grincements.

Dernier album en date, 14 Arten Den Regen Zu Beschreiben est sorti sur le label australien Twice Removed Records en septembre 2014. On y trouve une synthèse de ses dernières préoccupations avec des influences néoclassiques, un certain minimalisme, habillé de sombres textures.


Découvrir Emil Klotzsch :
Bandcamp : http://emilklotzsch.bandcamp.com
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCp...
Site : http://www.emilklotzsch.de

Suivre Emil Klotzsch :
Twitter : https://twitter.com/emil_klotzsch

News précédente
Transient Festival 2014
(13/10/2014)
News suivante
Jeu Concours - Transient Festival
(25/10/2014)