Cette semaine on découvre le label italien Backwards, et c’est un peu une surprise de se rendre compte que l’on a jamais parlé de celui-ci alors qu’il délivre des productions d’artistes reconnus et appréciés de ces pages. Logiquement, on retrouve ici Maurizio Bianchi et Fabio Orsi, mais on sera agréablement surpris d’y retrouver Machinefabriek, Mirt, ou encore Aidan Baker.

Parmi les premières sorties, on passera sur les expérimentations industrielles de Control Unit et on fera plutôt une petite fixation sur la voix de Clara Engel sur The Opium Song. Son travail nous rappelle étrangement nos titres préférés de Leafcutter John.
Les amateurs pourront poursuivre la découverte sur sa page Bandcamp, particulièrement riche, entre folk, drone et blues éraillé.

On connait déjà Aidan Baker, mais on ne résiste pas à l’envie de partager cet extrait de Smudging, un album fruit d’une collaboration avec le percussionniste Richard Baker. Une étonnante ambient-drone accompagnée d’une rythmique fluide.

Encore une collaboration, mais cette fois avec des artistes que l’on découvre : Rinji Fukuoka, Michel Henritzi et Luca Massolin, auteur d’un Weather Report édité à trois reprises entre décembre 2014 et aout 2015. Un projet original, que l’on ne saurait pas trop classer, combinant des airs vaguement néo-classiques et une ambient-drone aux accents psychédéliques.

Dernière sortie en attendant un album de My Cat is an Alien prévue pour novembre, une compilation sur laquelle on retrouve Heroin in Tahiti, OVO et où on découvre le space rock de The Lay Llamas.

Découvrir, écouter, partager...
https://soundcloud.com/backwards-1
http://www.backwards.it
https://twitter.com/BackwardsLabel
https://www.facebook.com/backwardsrec

News précédente
Line vous offre 2 albums
(22/09/2015)