Microseq est le projet de Pandelis Diamantides, artiste basé à Amsterdam et œuvrant aux frontières de la musique et des arts visuels. Pour résumer rapidement, on qualifiera son travail comme un croisement d’electronica et de glitch music, avec des performances audio visuelles du calibre de ce que l’on peut trouver chez Raster Noton.

Première production, ce Green EP publié par le label anglais Bigo & Twigetti en 2011, puis réédité par Linn Records (qui a notamment réédité les premières productions de Jon Hopkins). Au programme, des sonorités fines et concassées, syncopées, parfois extrêmes et pour conclure, une ambient organique et nocturne.

C’est cette année que Microseq sort son premier album, cette fois chez Inkilino Records, une structure argentine récente, centrée sur des artistes qui se placent tout autant sur le terrain de la composition que de la performance. En 10 titres, l’album est l’occasion de découvrir d’autres facettes de l’artiste qui peut utiliser des captations sonores, être tenté par des élucubrations technoïdes ou s’essayer à des mélodies lancinantes sur Symmetry Of Gravel Waves.
Du beau travail !

En bonus, une vidéo tirée de ce même album.

Découvrir, écouter, partager...
https://microseq.bandcamp.com
https://soundcloud.com/microseq
http://microseq.info
http://www.pandelisdiamantides.com
https://vimeo.com/microseq
https://twitter.com/microseq
https://www.facebook.com/microseq

News suivante
Découverte Twitter S22-2015 : EurNoVision
(10/01/2016)