Petit break sur ces découvertes Twitter que l’on va essayer de reprendre un peu plus régulièrement. Cela fait pourtant un petit moment que l’on avait mis une option sur ce projet mené par l’espagnol Astrodom. On ne sait absolument rien de lui et il a l’air d’être plus actif derrière ses machines que sur Twitter...

Comme le nom le suggère, on est plutôt sur des ambiances spatiales, donc ambient, avec un jeu d’enchainements, d’oscillations, de superpositions d’éléments. Une ambient sur le fond assez classique, mais très belle et qui possède quelques atouts pour surprendre, que ce soit par l’intermédiaire d’une guitare ou l’adjonction de petits bruitages mystérieux.

Pour cette découverte on vous propose deux albums, en commençant par le plus ancien sorti durant l’été 2012 et qui correspond en tout point à la description que l’on vient d’en faire.

Luces de la Ciudad est donc le dernier album en date d’Astrodom. Plus minimaliste, plus proche du drone, tout en douceur, on pourra aussi lui reprocher un certain manque de relief et peut-être aussi d’inspiration. On y retiendra toutefois les hésitations de Líneas de cable ou les cordes fragiles et métallisées d’Angelica.

Découvrir, écouter, partager...
http://astrodom.bandcamp.com
https://twitter.com/_astrodom

News précédente
Découverte Twitter S32-2015 : Cuneiform Records
(16/04/2016)