Cette semaine on découvre How To Disappear Completely, un collectif polonais dont nous ne savons absolument rien. On n’en connait pas les membres mais en faisant quelques recherches on se rend compte que How To Disappear Completely affuble ses productions d’un copyright WithinWithout, tout comme leur compatriote Adrian Anioł dont nous avons chroniqué l’album Arrhythmia il y a quelques semaines...

La particularité de How To Disappear Completely est de se définir comme un collectif "live". On imagine donc avant tout des concerts improvisés et sessions d’enregistrements live qui font ensuite l’objet d’un travail de collages et boucles afin de parvenir aux enregistrements suivants.

On commence avec Unrest, un EP qui pose les bases, enregistré en décembre 2011 et publié en juillet 2012. Ambient, minimaliste, avec un son lorgnant vers le shoegazing.

On passe ensuite à notre petit coup de cœur, tiré des mêmes sessions, publié à la même période, mais dans un style plus doux, plus mélancolique. La tension shoegaze a ici disparu.

On serait bien tenté de tout partager, mais on se contentera de citer les titres évocateurs de quelques productions : A Path To Perdition (avec un remix de Eus), l’album Dead End Angels (janvier 2013), ou encore Colder, plus porté sur les guitares.

Cet été, le collectif s’est lancé dans une trilogie composée de trois productions : Still (aout 2013), Still II (sept. 2013) et le tout récent album Arterial (nov. 2013) dont on vous fait part ici dans son intégralité :


Découvrir How To Disappear Completely :
Soundcloud : https://soundcloud.com/htdc
Bandcamp : http://htdc.bandcamp.com

Suivre How To Disappear Completely :
Twitter : https://twitter.com/HTDC_
Facebook : https://www.facebook.com/pages/HTDC...

News précédente
Découverte Twitter S31-2013 : htcos
(03/11/2013)
News suivante
Découverte Twitter S33-2013 : Abstraction
(17/11/2013)