Altars Altars

Small Hours

(Home Normal / Import)

 date de sortie

23/09/2016

 genre

Rock

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Altars Altars / Ambient / Home Normal

 liens

Home Normal

 autres disques récents
Target Archery
Clock of the Long Now
(Autoproduit)
David Cordero & .tape.
Seep
(Nature Bliss)
Ceramic TL
Sign Of The Cross Every Mile To The Border
(Halocline Trance)
Giulio Aldinucci
Borders And Ruins
(Karl Records)

Croisé pour la première fois en 2013 sur un split 7" partagé avec Cass., Altars Altars nous a, depuis, gratifiés de quelques autres sorties dont 1864, publié l’an passé et que nous avions hésité à chroniquer. Ce n’est donc qu’avec son nouvel album, sorti par Home Normal (qui avait déjà fait paraître un disque de Cass., histoire de prolonger le compagnonnage des deux musiciens), qu’Altars Altars trouve le chemin de ces pages. Au reste, les quatre morceaux ici présentés sont tellement proches, dans leur esthétique, de ceux de 1864 que le rattrapage peut s’entendre pour les deux disques conjointement.

Pour ces deux-ci, le visuel des pochettes annonce d’emblée la tonalité musicale  : luminosité transperçant de la végétation, atmosphère joliment languide, à la limite de l’évanescence. Et, de fait, les lignes de guitare doucement réverbérées tracées par Moritz Leppers s’inscrivent effectivement dans cette dynamique. Dotées d’un traitement tout particulier, donnant l’impression de se faire légèrement « baveuses  », comme si elles émanaient d’un disque vinyle mal pitché, les six-cordes jouent assurément sur leur aspect émouvant. Ainsi mise en place, l’ambiance pastel du disque peut se développer lentement, déroulant parfois sur plus de dix minutes un schéma de petites boucles répété sans véritable évolution mais capitalisant précisément sur son aspect répétitif (Joanna’s Lullaby).

Pour accompagner sa guitare, l’Allemand est allé chercher des cassettes et un magnétophone, redoublant alors le sentiment d’étirement des sonorités, dues à l’effet sonore résultant des bandes magnétiques. Ces cassettes se voient même offrir un titre où elles sont au premier rang, reléguant la guitare à l’arrière, en charge simplement du tapis sonore (Family’s Downstairs). Au total, que ce soit pour 1864, comme pour ce Small Hours, Altars Altars développe un style, peut-être un peu trop constant dans ce caractère « traînant  » de ses composantes et déployé sur un nombre trop court de pistes (et, par conséquent, une durée trop brève de disque), mais à l’évidence propre et identifiable comme tel. Et, en vérité, c’est bien ce qu’on attend d’un artiste.

François Bousquet
le 30/11/2016

À lire également

Autistici
Amplified Presence
(Home Normal)
Faures
Continental Drift
(Home Normal)
Ian Hawgood + Wil Bolton
Transparencies
(Home Normal)
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)